Zineb El Rhazoui résume le problème .. et Mosab Hassan Yousef


Zineb : "le Coran est clair : tout ce qui n'est... par Editions_Ring







" Il y a une guerre religieuse, que vous le vouliez ou non, la meilleure façon est de grandir; de faire face, d'avoir du courage. Le probleme n'est pas les gens, le probleme est le système de pensée, les musulmans ont un problème avec leur problème de pensée " 
" Nous devons aujourd'hui nous opposer à l'islam, pas aux gens, comme nous nous sommes opposé au nazisme "
" Quand le chef du monde libre dit que l'islam est une religion de paix, il crée le climat pour créer plus de terrorisme "   

" je voudrais pouvoir dire des choses plus gentilles, mais je viens de l'enfer !"
Mosab Hassan Youssef


Trop mignonne ...

Ellen DeGeneres Stands in Her Truth | Oprah's Lifeclass | Oprah Winfrey Network

 1997

Voir l'épisode ici :

https://youtu.be/v9emoc2rEwM

Waled al Husseini, exilé palestinien ...

Extraits du livre de Waleed Al Husseini, torturé pour "blasphème"

Waleed al Husseini, jeune palestinien de Cisjordanie ...

" Je n'ai jamais été hostile aux musulmans. Ils sont tous mes frères dans l'humanité. Mais l'effondrement de nos sociétés me désespère"

Un jour, il est arrêté ... Il est interrogé :

" Pourquoi as tu les cheveux longs ?" " Tu es homosexuel ? "
" Si je l'étais, est-ce un crime ?"

"Es-tu à l'origine des blogs et autres pages Facebook blasphématoires envers l'islam ?"
" Je te répète que je n'ai rien à voir avec cela"
" Et le blog " La voix de la raison" ? "
" Oui il m'appartient"

" Parle moi de tes amis sur Internet"
"  Ils viennent pour la plupart des pays arabes"
" Il y a-t-il des Palestiniens parmi eux ? "
" Je ne sais pas. C'est possible, mais tout le monde utilise un pseudonyme pour se protéger."

Waleed al Husseini ne parlera pas. Il est torturé. 
Pendant des mois, il est privé de sommeil, de nourriture. Obligé de se tenir sur une seule jambe. Des jours entiers.

Il raconte :
" Je poursuivais la discussion avec l'enquêteur : " Pourquoi dis-tu que nous sommes un pays laïc alors que la Constitution stipule que la religion est source de loi ?"
"Ce discours s'adresse au monde civilisé, à l'Europe et aux Etats-Unis. Ce n'est qu'un slogan, m'a-t-il dit littéralement."

Waleed al Husseini est aujourd'hui exilé en France. Il tient toujours son blog : " https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/ "
dont une page est consacrée aux témoignages d'ex-musulmans :
https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/p/temoignages.html

Comme beaucoup d'autres musulmans sortis de l'islam, Waleed était pacifique, lorsqu'il était musulman, il a juste "cherché la vérité" et s'est aperçu que son pacifisme ne s'accordait pas avec la loi islamique,
" Dans ce livre, j'aurais voulu raconter davantage mes parents et ma famille modeste, pacifique, aimante et paisible."





De son côté, je m'aperçois que Caroline Fourest tenait sur la délation en décembre 2010 des propos que j'approuve sur ce thème, s'indignant vertueusement contre la propagation d'informations sur la vie privée permettant de connaitre l'adresse des personnes susceptibles d'être victimes d'attentats ....



Les matins de France Culture 6-12-2010

" La fougue déployée par certains sites islamistes contre des intellectuels qu’ils accusent volontiers d’être atlantistes voir néo-conservateurs sitôt qu’ils critiquent l’intégrisme ou le voile. C’est la spécialité d’un site comme Oumma.com, dont le forum Meisliz peut aller jusqu’à diffuser des messages de menaces ou donner l’adresse et le code de porte de tout journaliste critiquant l’islam intégriste, ce qui ne l’empêche pas de se présenter comme le rendez vous  chic des musulmans de France "  


Juifs dans un livre pour enfants musulmans ...


Les juifs sont présentés ( devant le mur des lamentations ) comme coupable du crime impardonnable : "l'association" à dieu de choses ou objet, ou la vénération d'objet à la place de dieu.

Le Pape vaincu par le « Maitre du Mensonge »


" Bien sur ils sont tous déséquilibrés !  Tu ne peux pas vivre dans une société musulmane et ne pas sortir déséquilibré !  Des familles, une société, qui aime la mort ! Une société qui est devenue une secte apocalyptique ! "
Voilà ce que dit Aldo Sterone - écouter la vidéo ci dessous - et bien des personnes venant de ces pays .. et le Pape nie leur vécu en innocentant l'islam : mais où est la compassion et la compréhension dans ce message ???


Le Pape vaincu par le « Maitre du Mensonge »



« Toutes les religions veulent la paix ». Mensonge.

Le Pape a été trompé, vaincu  par le mal, le maître du Mensonge : «  Mens ou tu généreras des idées de vengeance, mens ou c’est en ton nom que l’on bombardera les civils musulmans ! ».

Et le Pape a menti. Bataille perdu.

Et il va entrainera ses fidèles à toutes sortes de mensonges, mensonge « énorme » comme le sien, ou mensonge par omission ou mensonge par confusion, embrouillamini du discours pour dissimiler les points essentiels sous un fatras de détails.

Alors ce ne sera pas une bataille qui aura été perdue, mais la guerre.

Le Pape s’est trompé.

Jamais la vérité n’a entrainé la haine. Jamais la vérité n’a entrainé la vengeance.

Que peut bien signifier « Aimer ses ennemis » sinon d’abord SAVOIR que des gens veulent être vos ennemis, agissent en ennemis ?!

Savoir que l’on a face à soi des gens qui se considèrent comme vos ennemis et vous veulent du mal, c’est le savoir, juste le savoir.

Décider de notre attitude face à ces personnes, dépend de notre morale : estimons nous moral de nous défendre, estimons nous de les aimer ou de les détester, estimons nous morale la vengeance ?

C’est en toute connaissance de cause de la vérité, que Etty Hillesum, juive hollandaise, sur le point d’être déportée, voit comme une évidence qu’elle ne veut pas haïr l’officier nazi qu’elle rencontre.

Comme c’est en toute connaissance de cause de la vérité, que nombre de juifs de la tendance pharisienne, et en cela Jésus leur ressemblait, renoncèrent à la guerre contre les envahisseurs Romains, pourvu que Rome les laissent vivre selon leur morale religieuse.

C’est en toute connaissance de cause que que Rabbi Aqiba garda l’espoir en emmenant la Torah et ses élèves, alors que le temple était détruit.

Et c’est en toute connaissance de cause que Saint Paul recommande aux premiers chrétiens d’user pour se défendre, de la parole, de la conviction et non des armes.


Le manque de vérité par contre, lui, est souvent le complice de la violence.








[ DE - EN - ES - FR - IT - PT ]

SALUT DU SAINT-PÈRE 
AUX JOURNALISTES SUR LE VOL VERS CRACOVIE
Vol papal
Mercredi 27 juillet 2016



Père Lombardi :
Alors, Saint-Père, bienvenue parmi nous. Merci de prendre aussi au cours de ce voyage un peu de temps pour nous saluer et être avec nous. Nous, comme d’habitude, nous sommes plus de 70 de 15 pays différents et nous espérons faire un bon service pour diffuser vos paroles et votre message au cours de ces journées si importantes.
Nous traversons des journées qui nous émotionnent tous, comme nous le savons, pour ce qui se passe dans le monde, pour ce qui s’est passé hier ; et alors nous serions aussi reconnaissants si, avant de nous saluer personnellement, vous nous disiez une parole sur comment vous vivez ce moment et comment vous vous apprêtez à rencontrer les jeunes du monde dans cette situation. Merci, Saint-Père.

Pape François : 
Bonjour, et merci pour votre travail.
Un mot qui – sur ce que disait le Père Lombardi – se répète beaucoup est « insécurité ». Mais le vrai mot est « guerre ». Depuis longtemps nous disons : « le monde est en guerre par morceaux ». C’est une guerre. Il y avait celle de 14, avec ses méthodes ; puis celle de 39-45, une autre grande guerre dans le monde ; et maintenant il y a celle-ci. Elle n’est pas très organique, peut-être ; organisée, oui, mais organique… je dis … Mais c’est une guerre. Ce saint prêtre, qui est mort justement au moment où il offrait la prière pour toute l’Église, est unique ; mais que de chrétiens, que d’innocents, que d’enfants… Pensons au Nigeria, par exemple. « Mais c’est l’Afrique …». C’est une guerre. N’ayons pas peur de dire cette vérité : le monde est en guerre parce qu’il a perdu la paix.
Merci beaucoup de votre travail en ces Journées de la Jeunesse. La jeunesse nous dit toujours espérance. Espérons que les jeunes nous disent quelque chose qui nous donne un peu plus d’espérance, en ce moment.
Pour le fait d’hier, je voudrais aussi remercier tous ceux qui se sont manifestés par les condoléances, de façon spéciale le Président de la France, qui a voulu me joindre téléphoniquement, comme un frère. Je le remercie.
Merci.
Père Lombardi :
Merci, Saint-Père. Soyez sûr que nous aussi nous chercherons à travailler avec vous pour la paix, ces jours-ci.
Pape François :
Je voudrais dire un seul mot pour clarifier. Quand je parle de guerre, je parle de guerre vraiment, non de guerre de religion, non. Il y a une guerre d’intérêts, il y a une guerre pour l’argent, il y a une guerre pour les ressources de la nature, il y a une guerre pour la domination des peuples : cela c’est la guerre. Quelqu’un peut penser : « Il parle de guerre de religion ». Non. Toutes les religions veulent la paix. La guerre, ce sont les autres qui la veulent. Compris ?


En contraste avec les propos du Pape, je vous suggère d'écouter ces points de vue de personnes de pays "sous loi musulmane" :

Un algérien qui aujourd'hui, tout en disant qu'il est bon que tel ou tel musulman affirme clairement que lui, personnellement, veut et pratique un "islam" pacifique, nous expose des exemples de prescriptions islamique, nous montre les textes, nous explique pourquoi les tueurs tuent en leur nom ..




et un tunisien, qui parle dans un journal marocain  :




http://www.tunisie-secret.com/_images/preset/puces/plus3.gif?v=1215002052 Les barbares de Daech ne font qu’appliquer le Coran et la Sunna, par Abdallah Tourabi


30 Juillet 2016

Que Daech soit une créature contrariée de certains services secrets, qu’elle soit un croisement de l’intelligence anglo-américaine et des pétrodollars du Qatar et de l’Arabie Saoudite, comme autrefois Al-Qaïda, cela ne fait plus l’ombre d’un doute. Que l’on disculpe en revanche totalement le Coran et le Hadith des crimes de Daech en affirmant qu’ils n’ont rien à voir avec l’islam, cela dénote une attitude défensive et apologétique qui se base sur le refus de la réalité historique et la négation des faits théologiques.


Abdallah Tourabi, intellectuel et islamologue marocain.
A chaque fois que se produit un attentat ou que le monde découvre une atrocité commise par Daech, on entend immédiatement des affirmations du genre “ça n’a rien à voir avec l’islam”, ou “ces gens-là n’ont jamais lu le Coran”. 

Ces arguments sont souvent bien intentionnés et sincères, mais ils sont, hélas, faux et intellectuellement malhonnêtes. Ils n’aident ni à comprendre la réalité ni à avancer pour sortir de cette impasse historique dans laquelle le monde musulman s’est englué. Les fanatiques qui se réclament de Daech parlent et agissent à l’intérieur de l’islam. Leurs convictions, leurs actes et leur vision du monde se veulent comme une réplique parfaite de l’islam des origines. 

Les adeptes de Daech appliquent le Coran à la lettre, font des hadiths le fondement même de leur vie quotidienne, et veulent reproduire intégralement la première forme politique connue de l’islam, le califat. Leur univers est certes fantasmé et anachronique, mais il correspond à une réalité qui a existé il y a 14 siècles. Le nier ou refuser de le reconnaître serait un aveuglement. 

Les textes religieux sont l’alpha et l’oméga des soldats de Daech. Comme les autres groupes jihadistes (Al Qaïda, les groupes égyptiens des années 1980-1990), ils justifient massivement leurs actes par des références au Coran et à la Sunna. Leurs documents, leurs communiqués et leurs livres sont construits comme des démonstrations théologiques et religieuses. Ils s’appuient sur des versets et des hadiths qui sont le résultat d’un contexte particulier, marqué par les guerres menées par le prophète Mohammed contre ses adversaires et la naissance du premier État musulman à Médine. Des versets comme “tuez les infidèles où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les”, ou un hadith qui énonce que “le jihad est le plus haut sommet de l’islam”, sont cités abondamment par les intégristes de Daech. Ils ne les ont pas inventés ni détournés de leur sens littéral. 

Le Coran, comme tous les autres livres religieux, contient des passages violents et belliqueux. Ils sont l’expression de leur temps et le contexte de leur révélation. Le calife Ali, cousin et gendre du prophète, résumait l’affaire en une formule limpide et clairvoyante: “Le Coran c’est deux lignes écrites dans un livre. Ce sont les hommes qui les interprètent”, disait-il. Lui qui a été assassiné aux premières années de l’islam par un fanatique qui préfigurait les sectaires de Daech. Notre refus de voir cette vérité en face, de reconnaître la part de violence dans l’islam et de vouloir la dépasser nous entraîne dans une spirale d’hypocrisie et de déni de réalité. 

Les théories du complot, la rhétorique creuse et vaine et le rejet de toute responsabilité sont les manifestations d’un malaise et d’une impasse. En rabâchant des slogans comme “pas d’ijtihad en présence d’un texte” et “le Coran est valable en tout lieu et tout temps”, on s’est empêchés d’avoir une lecture rationnelle et historique des textes religieux. Le regard critique, l’usage de la raison et l’adaptation à notre monde seront toujours sacrifiés et relégués au second plan. Et, entre-temps, les fanatiques de Daech continueront leur lecture littérale et mortifère des mêmes textes religieux que nous partageons avec eux. 

Abdallah Tourabi, islamologue marocain. Article paru dans TelQuel.ma, le 20 novembre 2015.


Le mensonge des "responsables de notre pays" sur l'islam est la VRAIE cause de la GUERRE CIVILE ACTUELLE



 «  Dieu a dit : »
Coran 8- 65. Ô Prophète, incite les croyants au combat. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.

Soit : face à des imbéciles il n’y a aucune raison de ne pas se lancer au combat, on est sûr de vaincre.


Le MENSONGE des " RESPONSABLES DE NOTRE PAYS" sur l'islam a mené à faire venir des populations influencées par la loi musulmanes, et à la placer dans une situation où le coran prescrit aux musulmans le combat pour imposer l'islam, une situation de force, face à des neuneus à qui toute compréhension est interdite, "forclose", sous peine d'accusation de "racisme conscient ou inconscient".
Un certain nombre se livre au combat, qu'ils soient immigrés ou autochtones convertis. 
La faute en incombe à nos "responsables politiques" qui les ont fait venir pour des raisons de profit économique.

Nous sommes donc en GUERRE CIVILE, ce mensonge en est la VRAIE CAUSE. 



LE MENSONGE DES PRINCIPAUX DIRIGEANTS ET INTELLECTUELS SERVILES est repris par les magistrats, qui ne sont pas des spécialistes de l'islam au sortir de l'école nationale de la magistrature.

D'où ce jugement suivant, aberrant mais reposant sur un constat réel :  

Un homme, après le meurtre de Jacques Hamel, dépose du lard dans la boite aux lettres d'une mosquée. Il est condamné à 6 mois de prison. Pourquoi ? 

« Tous les responsables de notre pays ont indiqué qu’il était hors de question de donner un caractère religieux à ce meurtre, qu’il ne fallait surtout pas entrer dans une guerre de religion. Ce serait faire le jeu de Daech » affirme le Président. 
C'est tout à fait vrai. 
Il en déduit : " Ce geste est plus que bête, il est dangereux ". 
Le procureur avait pour sa part repris l'analyse suivante ... de "tous les responsables de notre pays" : "
 « Il ne faut pas suréagir à ces tentatives de déstabilisation ourdies par Daech qui veut semer la discorde, rompre l’unité nationale, monter les communautés les unes contre les autres », avance Jean Richert, le procureur. 
Il ajoutait : « Ces gens sont profondément lâches, n’ont aucune conscience de ce qu’est leur religion ». 
Ah bon ?! ...
et " Pour ce geste, « grave et porteur de danger potentiel », il requiert 6 mois ferme et maintien en détention."

EST CE QUE CES HOMMES PENSENT VRAIMENT QUE DES PERSONNES DONT LA RELIGION EST PACIFIQUE REAGIRAIENT PAR UNE GUERRE CIVILE A UN GESTE RIDICULE ???

IL N'Y A PLUS D'UNITE NATIONALE , Monsieur le Procureur, PARCE QUE NOUS AVONS FAIT VENIR (PARCE QUE NI VOUS NI MOI N'AVONS PROTESTE,)   UNE RELIGION QUI LA REFUSE, et dont certains adeptes suivent les préceptes.  Je dis bien : certains, certainement pas tous.

CE SONT EUX QUE VOUS DEVEZ REPRIMER, et non pas des gens qui réagissent par des gestes simplement mal élévés.  

IL N'Y A PLUS D'UNITE NATIONALE, Monsieur le Président, ET CE N'EST PAS LA FAUTE DE GENS SIMPLEMENT INSULTANTS.

Fort avec les faibles et terrorisé devant les forts.
Ce pays devient fou.

ערביסט - عربيست

Culture du jihad et du shahid où la vie humaine compte pour rien car il faut être l'esclave de dieu pour la mort ....



 




2 h · 
Look at that idiot pushing and shoving his kid and subjecting him to being killed because these honorable Israeli soldiers have no way of knowing if he is full of explosives. The way his father shoved him would have scared the hell out of me personally. But the decency of these Israelis stopped them from protecting their lives. What a hateful and reckless father!!!! Sacrificing his son, his family, life, liberty and pursuit of happiness FOR WHAT?
Regardez cet idiot qui me poussaient son fils et lui faire subir à être tué parce que ces honorable des soldats israéliens n'ont aucun moyen de savoir s'il est rempli d'explosifs. La façon dont son père le repoussait aurait peur à cause de moi. Mais la décence de ces israéliens qui les a empêchés de protéger leur vie. Qu'est-ce qu'un père irresponsable et haineux !!!! Sacrifier son fils, sa famille, la vie, la liberté et à la poursuite du bonheur pour quoi ?


5 h · 
נעלין: אב קורא לחיילים לירות בבנו בן ה-3
צילום היום מההפגנה בנעלין בגדה המערבית, אב שולח את בנו בן ה-3 לכיוון החיילים כשהוא צועק להם בהתגרות "הנה ילד קטן, תירו בו, תהרגו".
הרוב המוחלט של התגובות באתרים הפלסטינים בהם התפרסם הסרטון גינו את האב וקראו לו "דביל וטיפש". חלק אפילו שיבחו את החייל שנתן יד לילד והיה אחד שהתעצבן על פרסום הסרטון שלדעתו הציג את החיילים באור חיובי.
Ni ' lin : un père qui appelle ses soldats pour tuer 3 ans
Journée de démonstration de la photographie bnʻlyn gede, mon père nous envoie son fils, le 3-Year-Old vers les soldats quand il crie après teasing "voici un petit garçon, le tuer, tuer".
L'écrasante majorité des sites internet de palestiniens dans les commentaires a été publié vidéo condamné le père et l'a appelé bête et stupide ". Certains ont même applaudi le soldat qui a donné un coup de main à un enfant, et il y avait un mec pense de la publicité vidéo présentée les troupes dans un esprit positif.
 · 

 · 

Ce que la presse n'a pas retenu du discours du Cardinal 23 ...

http://www.paris.catholique.fr/homelie-du-cardinal-andre-vingt-40311.html

ceux qui veulent nous annoncer un Dieu de la mort, un moloch qui se réjouirait de la mort de l’homme et qui promettrait le paradis à ceux qui tuent en l’invoquant, ceux-là ne peuvent pas espérer que l’humanité cède à leur mirage. L’espérance inscrite par Dieu au cœur de l’homme a un nom, elle se nomme la vie. L’espérance a un visage, le visage du Christ livrant sa vie en sacrifice pour que les hommes aient la vie en abondance. L’espérance a un projet, le projet de rassembler l’humanité en un seul peuple, non par l’extermination mais par la conviction et l’appel à la liberté. C’est cette espérance au cœur de l’épreuve qui barre à jamais pour nous le chemin du désespoir, de la vengeance et de la mort.

C’est grâce à cette conviction que nous refusons d’entrer dans le délire du complotisme et de laisser gangréner notre société par le virus du soupçon.

Peut-être, finalement, nos agresseurs nous rendent-ils attentifs à identifier l’objet de notre résistance ?

Comment réagir aux attentats sans accroître le mal ?




Evidemment l'urgence est de dire qu'il vaut mieux prier pour changer le coeur des violents, plutot que de vouloir leur rentrer dans le lard, vu qu'un certain nombre de gens réagit en disant qu'il faut les exterminer jusqu'au dernier.

Evidemment l'urgence est de ne pas faire des caricatures de l'islam et de les plaquer caricaturalement sur les musulmans. ( je viens de trouver même dans Ibn Tayymya, pourtant un des plus "réac" antifalsafa et tout, des recommandations très justes sur l'art de la réflexion et du raisonnement...) (bien des "démocrates" pourraient en tirer un enseignement utile ...)

Mais purée, on en est encore là ?!

Ceux qui tuent pensent que là est pour eux le seul espoir d'échapper à l'enfer, aux "tourments de la tombe", le seul : mourir en tuant dans le combat pour allah :
c'est écrit dans des livres pour enfants en français, c'est ecrit dans des livres pour adultes vendus dans les librairies françaises, c'est expliqué dans des videos en français, c'est écrit dans les sources de la loi islamique
c'est la terreur dans laquelle quantite de jeunes vivent aujourd'hui en France, à cause de notre laxisme et leurs parents n'y peuvent rien tous seuls.
Lire les textes enseignant comment échapper à l'enfer par le jihad ici :
http://islam-connaissance.blogspot.fr/2016/07/david-thomson-jeunes-partant-pour-le.html
http://islam-connaissance.blogspot.fr/2016/07/les-tourments-de-la-tombe-et-comment-y.html


La priorité c'est de changer "nos" coeurs occidentaux.
C'est "nous" le probleme, parce que sur le plan matériel, nous - sauf les tués évidemment - profitons ou croyons profiter collectivement des méfaits résultant de l'idéologie de l'islam.

Si nous avons du coeur, voilà longtemps que nous risquerions de réagir en ayant des bouffées de haine et en se battant contre. Il y a eu Beslan, contre les enfants chrétiens. Il y a eu des tas de "faits divers"horribles contre des "céfrans"kouffars". Il y a eu Ilan Halimi, Mumbaï... mais la majorité d'ici s'en fout, ne sait même pas de quoi je parle.

Aujourd'hui, avec "Charlie", le Bataclan", et Rouen maintenant, elle sent le danger se rapprocher, voila tout ..

Notre cupidité exige notre aveuglement sur l'idéologie de l'islam.
Nous avons besoin de l'innocenter pour justifier nos guerres dans les pays pétroliers "contre les terroristes". ... Et pour les commissions diverses.
Nous avons besoin de l'innocenter pour justifier notre "générosité" et "fraternité" envers les "migrants", c'est à dire notre politique économique d'immigration, qui n'est que de la traite humaine. ... "indispensable pour nos retraites" expliquent tranquillement nos économistes.
Toujours se demander à qui profite le crime.

Est ce que le Père Antoine Moussali qui était arabe disait " il ne faut pas dire du mal de l'slam sinon vous allez hair et faire haïr les musulmans !"
Non ; voici ce qu'il expliquait d'essentiel sur l'islam :
dans un texte synthétique " ce qu'un chrétien doit savoir de l'islam"http://henry.quinson.pagesperso-orange.fr/AntoineMoussali....

Que s'est il passé depuis l'époque du Père Moussali (1921-2003) et d'autres orientalistes de sa génération ?
C'est que le capitalisme a triomphé, les riches des pays riches et les riches des pays pétroliers ont triomphé.
Ils ont tous interêt à faire croire que seuls des pauves nazes blaireaux aux idées schématiques et au savoir laissant fortement à désirer - (genre Père Moussali certainement !...) - ou des nazis identitaires antichretiens dégoulinant de "Haine" et aveuglés par leur allergie à "l'autre" puissent dire du mal d'une religion qui comme "toutes les religions ""veut la paix". ( http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2016/july/documents/papa-francesco_20160727_polonia-volo-andata.html )

Le défi qui nous est lancé est grand, immense. Nous avons tout à remettre en cause, notre vie quotidienne, et c'est une question de vie ou de mort. Ce n'est vraiment pas le moment de nous laisser leurrer par tous ceux qui estiment qu'il y a des pieux mensonges à faire, et par tous ceux qui utilisent des boucliers humains comme ces enfants morts en transit vers l'europe.

Les passages où Antoine Moussali parle des auteurs musulmans ayant traité de l'amour de dieu sont particulièrement tristes et décourageants - on comprend pourquoi le coeur des violents est dans une prison mentale - mais aujourd'hui, c'est notre interet qu'ils y restent (!) et nous ne voulons pas voir cela...

Continuer à avaliser l'islam par des pieux mensonges ou à dissuader de rien comprendre à cette doctrine est impossible : 
LES POLITICIENS ET JUGES DOIVENT AUDITER LES TEXTES ET COMPRENDRE QUE L ENSEIGNEMENT DE L ISLAM SANS CRITIQUE CONCOMITANTE EST CONTRAIRE A L'ORDRE PUBLIC ET A LA DEFENSE DES LIBERTES FONDAMENTALES.
Les jeunes continuent d'être exposés à l'endoctrinement pendant ce temps !
Ce qui les met bien plus en danger que le fantasme d'attentats "islamophobes d'extreme droite" à coup de jambon sur une porte de mosquée !

Nadia Remadna en témoigne ici , elle est aux premières loges, à Sevran :
"Les 13-14 ans qui arrivent, ce sont des bombes... par Europe1fr



Tous veulent détruire notre système juridique






J'affiche cette vidéo, car il faut comprendre ce qu'ils tentent de faire, ces jeunes et ceux qui le poussent. J'ai affiché sur le blog sur l'islam les textes sacrés qui poussent à être terroriste pour échapper à l'enfer. Mais là n'est pas la seule cause de leur attitude. Les attentats sont financés par des sponsors qui souhaitent la destruction de notre état de droit. Ce qui est aujourd'hui très facile étant donné la confusion mentale dans laquelle nous sommes.

Entre, pour schématiser, une gauche qui veut "faire taire les ennemis de la liberté" et confond assassins et anti-ivg, et une droite qui ne pense qu'au libre échangisme "des capitaux et des hommes" et traite de nazis tous les protectionnistes ou défenseurs de souveraineté même alimentaire ou voit dans les partisans du mariage homo les pires dangers pour la civilisation ...
Tout le monde veut abattre les défenseurs des personnes et de la "nature" qui permet aux personnes de vivre,et commencer par détruire la liberté d'informer et de débattre.

Les jeunes fanatisés sont bien utiles pour cela, et le veulent aussi, au nom de leur idéologie "satanique", celle de Mahomet.

Frapper "partout" va créer une tension pour limiter toutes les libertés, jusqu'à ce que l'Etat soit devenu la dictature prête pour l'islam ou, et, pour l'asservissement le plus aveugle aux groupes capitalistiques. La perpétuation stupide d'un pseudo état d'urgence qui n'empêche pas le moindre attentat, alors qu'il réprime ceux qui demandent de fermer les mosquées ou des opposants écologistes en est l'éclatante démonstration.

Nous sommes incapables de voir quelles sont les libertés à limiter et celles à protéger.

Nous devons interdire tout ce qui est appropriation des corps humains, des vies humaines, de la nature, tout ce qui est atteinte à l'intégrité du corps et aix espèces. Nous devons traiter comme un nazisme l'islam - tant qu'il n'a pas changé. et user de l'article 17  de la Convention européenne. Nous devons qualifier d'esclavage et d'achat d'enfant le trafic de GPA, la traite humaine des mendiants et "réfugiés".  Nous devons nous interdire de porter atteinte aux ressources vitales des autres peuples sur la planète.

Nous sommes en train de faire l'inverse.

Féministe menacée ainsi que sa fille ... il ne fait pas bon s'attaquer à l'industrie du sexe

Jessica Valenti «Je ne devrais pas avoir à craindre pour la sécurité de mon enfant parce que j’écris sur le féminisme.»
— 28 juillet 2016 à 20:21
·          
 Jessica Valenti «Je ne devrais pas avoir à craindre pour la sécurité de mon enfant parce que j’écris sur le féminisme.»
Mercredi matin, la féministe britannique Jessica Valenti, installée aux Etats-Unis, a annoncé à ses quelque 120 000 followers dans une série de tweets qu’elle quittait pour un temps indéterminé les réseaux sociaux. La raison : «Ce matin, je me suis réveillée avec une menace de viol et de meurtre à l’encontre de ma fille âgée de 5 ans. Que cela fasse partie de mon travail est inacceptable.» Dans l’un de ses derniers tweets, elle indique qu’elle a encaissé son lot d’insultes au fil du temps et sait les gérer, mais pas sa fille. «La justice doit se pencher sérieusement sur ces menaces en ligne et les réseaux sociaux doivent absolument faire quelque chose», s’est-elle énervée avant de prendre congé, sans indiquer si la menace était liée à un article qu’elle aurait écrit.



Le père Hamel victime du refus d’aider les musulmans contre le mensonge.




Le père Hamel  victime du refus d’aider les musulmans contre le mensonge.
Il faut en finir avec l’impression que ceux qui accusent des musulmans de mensonge, de « taqqya » seraient des gens qui préfèrent haïr les musulmans que connaitre réellement leur pensée.

Vérifier les dires d’une personne, est-ce la soupçonner de mensonge, ou est-ce prendre en compte l’hypothèse qu’elle peut être contrainte au mensonge ? Eliminer à priori cette hypothèse n’est pas du respect, c’est de la négligence.

Si l’on envisage la cas de la contrainte, il ne suffit pas de demander à la personne ce qu’elle pense pour le savoir, il faut, chercher des éléments extérieurs corroborant ses dires, et examiner leur cohérence.

Il ne suffit pas de demander aux musulmans le contenu de leur doctrine sur la violence, il faut vérifier soi-même leurs affirmations, dans l’histoire de la pensée islamique.

L’islam n’est pas qu’une vague foi subjectiviste, il a des éléments essentiels, dont sa nature de droit. L’islam est une des trois religions qui est en même temps un système juridique. La plus dangereuse car à vocation universelle.

Juridique, signifie application de la force, usage du pouvoir temporel et non pas seulement spirituel.
De l’exercice du pouvoir temporel découle l’application des impératifs de ce pouvoir :  le combat contre les mécréants, y compris par la guerre, le mensonge et la corruption (sexe, argent),  mensonge aux autres pour parvenir à ses fins, et à soi même pour se dissimuler l’ignominie des moyens employés.

Le mensonge est ainsi consubstantiel à un des traits essentiels de l’islam : sa vision de la manière de servir dieu, son inclusion du temporel dans le spirituel.

Il n’existe pas d’islam qui serait non juridique, non universel, et aurait un minimum de cohérence avec le corpus de textes reconnus par les savants. Il n’existe que des phases dans l’histoire des pays musulmans, quelques sectes comme les druzes, où leur application est écartée de fait.

Mentir aux autres, nier la guerre, pour gagner la guerre.

Mahomet a dit dans un hadith reconnu comme authentique que la guerre est ruse et tromperie, ce qui est une évidence, mais devient un ordre lorsque l’ordre donné aux soumis est de combattre la mécréance y compris par la force.

Un des exemples les plus reconnus par les oulemas de l’application de cette technique est l’assassinat du juif Kab Ibn al-Ashraf, dont le tort était de critiquer Mahomet pour une des batailles qu’il avait mené contre les juifs.
Cet épisode est rapporté par les sources les plus sures : hadith authentiques de Boukhari et de Moslem, Sira écrite 55 ans après l’égire par Ibn Ishaq …

Mahomet demande qui le débarrassera de Kab, des hommes se proposent et lui demandent s’ils peuvent mentir à Kab en se faisant passer pour des ennemis de Mahomet. Mahomet répond oui. Grâce à ce mensonge, les assassins parviennent à approcher Kab et à le tuer. Mahomet les félicite.

L’assassin du père Jacques Hamel, Adel Kermiche, comme Mohammed Merah et d’autres, ont menti aux juges et policiers pour approcher leurs cibles.

Se mentir à soi-même.

Beaucoup de musulmans affirment que les attentats divers ne sont pas commis par les musulmans mais sont en réalité manigancés par les juifs pour provoquer de l’islamophobie, tout en célébrant ces actes comme des victoires.
Leur conviction est une protection mentale, pour échapper à la culpabilité : les textes de l’islam présentent des cruautés qui révulsent tout être humain comme étant l’exemple du prophète : il s’agit d’une injonction paradoxale, à laquelle seule la négation de la réalité, permet d’échapper.

Le père Hamel est une victime de plus du mensonge et du refus de le voir là où il est, dans toute sa toxicité pour tout le monde. 


.... et des commentaires les plus répugnants : 



L'auteure de cette pourriture : Julie Le Goic, ici avec Daniel Cohn Bendit



INFORMATIONS SUR SAINT ETIENNE DU ROUVRAY : 


 La mosquée de Saint-Étienne-du-Rouvray a été inaugurée en 2 000 sur une parcelle de terrain offerte par la paroisse catholique de la ville.


Un « foyer de dérive radicale » en Normandie

Ils sont quatre jeunes convertis à l'islam radical. Tous se connaissaient, et tous fréquentaient les mêmes mosquées d'Elbeuf et de Saint-Etienne-du-Rouvray, selon nos informations. 

Un micro-réseau de filière jihadiste vers la Syrie a été mis au jour en Normandie depuis qu'un des leurs, Maxime H. a été identifié sur une vidéo de Daech la semaine dernière. Un « foyer de dérive radicale », selon le parquet de Rouen, qui a évoqué « des liens établis » entre eux. (...)

Maxime H. 22 ans, originaire du village du Bosc-Roger-en-Roumois (Eure), identifié comme l'un des bourreaux de 18 otages syriens égorgés sur la vidéo diffusée la semaine dernière, (...) a choisi de rejoindre les rangs de Daech le 17 août 2013. 
Maxime n'était pas un homme seul. Il connaissait notamment un autre converti du même village, fils d'un couple d'exploitants agricoles, âgé de 26 ans, Jean*. (* Le prénom a été changé.)  A l'inverse de Maxime, lui était un très brillant étudiant, qui avait eu son baccalauréat scientifique avec mention bien. Il avait intégré une classe préparatoire au lycée Faidherbe de Lille (Nord) pour réussir dès la première tentative le concours ultra-sélectif de l'Institut national des sciences appliquées (Insa), une très prestigieuse école d'ingénieurs. Jean a choisi, après sa conversion il y a six ans, de rejoindre Médine (Arabie saoudite) en 2012, où il avait assuré « étudier la théologie », selon les proches qui ont gardé contact avec lui. Au dernier moment, il a renoncé à valider son diplôme. « Il était en contact avec Maxime car ils se connaissaient depuis toujours », détaille sa mère. Les deux garçons travaillaient notamment dans la même pizzeria halal de Bourg-Achard à deux pas du Bosc-Roger, où ils étaient livreurs pour se faire un peu d'argent.

Un autre jeune, Frantz, 23 ans, a été arrêté début novembre à Saint-Pierre-lès-Elbeuf, avec sa compagne Laëtitia ainsi que sa belle-sœur, par les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Des convertis prêts à partir en Syrie.

Quant à Jordan, 22 ans, originaire de Vernon (Eure), il figure bien parmi ceux qui ont déjà rejoint les rangs du groupe Etat islamique. 
Leur point d'ancrage commun était une mosquée de tendance salafiste de Saint-Etienne-du-Rouvray.


" Super easy ! I wanna to be a banker ! " Esther Okade 10 ans en licence de math ...








Attentats contre ceux qui "blasphèment" le coran

Théo Van Gogh fut assassiné et Ayaan Hirsi Ali menacée de mort pour avoir tourné le film "Submission" montrant des passages du coran sur le corps d'une femme ...


Attentats contre des juifs, au nom du coran ..



82. Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent: "Nous sommes chrétiens." C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.



2003, Sebbastien Selam
2006, Ilan Halimi
2008, Maison Nariman à Mumbai, Inde
2012, Toulouse
2014, Musée juif de Belgique
2015, Paris 19eme














Ils ne veulent pas oublier le DJ assassiné

C'était une nuit de novembre 2003. Sébastien Selam, jeune disc-jockey de 23 ans en pleine ascension, tombe dans le terrible guet-apens qui lui est tendu dans son propre immeuble, au 5, rue Louis-Blanc, dans le Xe arrondissement, à deux pas du canal Saint-Martin. Face à lui, son voisin de palier, Adel Amastaibou. Il a le même âge.

Tous deux ont grandi ensemble. Mais ce soir-là, c'est un prédateur qui se jette sur Sébastien Selam en le menaçant de mort, avant de passer à l'acte : le jeune disc-jockey est égorgé, défiguré à coups de couteau par celui qu'il croyait si bien connaître. Adel Amastaibou, lui, laissant le corps de sa victime baigner dans son sang, se précipite dans l'appartement de sa mère, hurlant : « J'ai tué un juif! J'irai au paradis. » Plus tard, devant les policiers, il insistera : « C'est Allah qui le voulait. »