Nadia Remadna, la Mairie de Sevran et le tweet de Clémentine Autain


Un sérieux problème de sécurité pour les femmes qui veulent défendre leur liberté, malgré la révolte affichée par Pascale Boistard.






22 janvier : Marche pour … l’emprisonnement des avortées (?)




22 janvier : Marche pour … l’emprisonnement des avortées....

Dans un monde où énormément de femmes n’ont pas le choix d’avoir ou pas des relations sexuelles, - et je parle aussi de l’Occident, où l’injonction à la sexualité des femmes est impérieuse, malgré les grandes proclamations de liberté -,  il est insupportable que les femmes soient punies pour avoir voulu échapper à une grossesse.

Marche pour la vie clament les partisans de la manifestation du 22 janvier. Bien sûr ils et elles n’ont pas tort, mais l’aspect insupportable de leur initiative est qu’elle est objectivement, ou qu’elle encourage, la demande d’une répression pénale des femmes subissant un avortement.

Ou bien alors il faudrait que les français anti-IVG disent plus clairement qu’ils ne la réclament pas … mais je pense que nombre d’entre eux sont effectivement pour des peines de prison pour avortement.

Ils ont l’autorité de l’Eglise pour eux : le catéchisme de 1992 est clair : il faut des peines pénales contre l’avortement. Pénal égale dans l’esprit du public, prison pour « la » coupable.

Bien sûr, certains partisans de l’interdiction de l’IVG ont déjà exprimé clairement leur opposition à la répression.

Depuis des années, le projet de loi du centre (catholique laïque) Charlier est contre la pénalisation des femmes.

Encore plus significatif, les déclarations des « pro-life » américains.
En mars 2016, Donald Trump déclare :  « Il doit y avoir une certaine forme de punition »(sur la chaine MSNBC).( https://youtu.be/h1Jpoecf0xY )  La transcription du débat au cours duquel Donald Trump a prononcé des paroles est explicite. De la prison pour les femmes  , oui il y pense, pour l’homme, non …
Alors plusieurs associations américaines « pro-life » condamnèrent ces propos :  « National Right to Life Committee », « Susan B. Anthony List »,  et la présidente de « March for Life » qui déclara : «  Etre pro-life c’est vouloir le meilleur pour la mère et l’enfant …Aucun pro-lifer ne voudrait jamais punir une femme qui a choisi l’avortement. C’est contre la nature même de notre action. »

Revenons en France.  Où il est vrai que les anti-IVG n’auront bientôt plus le droit de rien dire, sauf s’ils sont imams.

Nulle part explicitement le catéchisme ne s’oppose à la contrainte faite aux femmes d’être rendues enceintes contre leur volonté.
« Tu seras enceinte si je veux quand je veux ». Telle et demeure la loi masculine. Telle est aussi la loi soutenue visiblement, selon toutes apparences pour le grand public, par la « Marche pour la Vie ».
Certes, l’esprit de l’évangile semble-t-il, la lettre en tout cas de Jean-Paul II s’oppose à ce que la femme soit même seulement regardée comme un objet.
Mais demeure la réprobation du « refus de la vie » comme violation du devoir d’une épouse, demeure l’autorité masculine du magistère et des prêtres hommes pour dire aux femmes leurs devoirs, s’ajoute à cela les propos grossiers du Pape François sur les vieilles filles.
Quant à l’islam, avec ses versets et hadiths répugnants sur les droits sexuels d’user du corps des femmes, textes qui ne changent pas lorsque l’islam est «  en France » ...

Manifester alors « pour la vie » ?
Quand je verrai des prêtres manifester contre l’achat de prostitution et contre l’infidélité masculine en général, pour la « chasteté » des hommes, alors je croirai que l’Eglise se préoccupe réellement du corps des femmes.
Quand je verrai des hommes catholiques manifester pour dire aux hommes leurs devoirs à eux, avant de dire aux femmes ce qu’ils pensent être leurs devoirs à elles, alors je voudrai bien croire que ceux qui sont présents à la « Marche pour la vie » ne manifestent pas uniquement pour soumettre les femmes.

Zineb El Rhazoui : « Détruire le fascisme islamique »



Zineb El Rhazoui : «  Détruire le fascisme islamique »

Il est étrange de lire un livre avec lequel on partage toutes les idées et tous les constats, à part une moitié de phrase. Impression de voir son double.
La couverture me parait injuste : «  Le livre choc de la rescapée de Charlie Hebdo ».  Non, pas un livre choc, un livre conceptuel, posé, éclairant, un livre de philosophie politique, un abrégé de philosophie sur la perception actuelle de l’islam.  Personne n’aurait titré « le livre choc du réchappé de Caen » pour décrire « L’abrégé hédoniste » de Michel Onfray.
Amateurs de scandale : passez donc votre chemin.
Zineb Rhazoui expose l’islam des textes. Qu’elle a étudié des années durant.  Elle rapproche le coran et la biographie de Mahomet, comme le font les commentateurs traditionnels.
Zineb El Rhazoui, commence par l’analyse d’une définition du dictionnaire Larousse sur l’islam. Ensuite nous explique le concept d’ochlocratie, qu’elle oppose au concept de démocratie.
Ce faisant, Zineb Rhazoui montre l’ignorance réellement grossière de tous ceux, et ils sont des foules d’intellectuels ou prétendus tels à le faire, qui « cherchent les racines du mal partout ailleurs que là où elles se trouvent : dans les textes islamiques, dans la Sira du prophète et dans la longue histoire de violence des régimes islamiques successifs depuis l’avènement de l’islam ».
Il est aisé pour ces pseudos intellectuels partisans, de duper leurs auditoires, en leur faisant croire que les textes de l’islam seraient tellement nombreux et divers, qu’il serait possible d’y trouver et le mal et le bien, à part égales, et même que sans doute, que la véritable cohérence de l’islam se trouverait dans la part bonne et dans l’interprétation bénéfique de ces textes.
Mais cette affirmation est pur mensonge, odieux mensonge lorsqu’il émane de professionnels de l’étude, que leur déontologie devrait obliger à faire connaître au public la réalité des faits qu’ils constatent.
« Les crimes les plus abjects de l’Etat islamique ne sont qu’un remake au XXIème siècle de ce que les Musulmans des premiers temps avaient accompli sous la guidance du prophète. Il suffit d’ouvrir n’importe quelle Sira pour se rendre compte que l’esclavage sexuel et domestique, les massacres des non-musulmans, notamment des Juifs, la pédophilie, le rapt, le pillage, la polygamie et les exécutions sommaires, ne sont que les appellations modernes de pratiques largement répandues dans l’Arabie pré-islamique. A son avènement, l’islam les a adoptées au lieu d’y mettre fin. »
Zineb El Rhazoui analyse aussi la notion de racisme, les formes actuels du racisme et la notion de fascisme.
Elle montre la lourde responsabilité de l’Occident envers les populations soumises au « fascisme islamique », le racisme réel que les thèses islamophiles occidentales recèlent.
Elle explique que « prendre conscience que l’islamisme est un fascisme permettra de stigmatiser l’idéologie et non les individus issus de la culture islamique ».
C’est bien en effet par la critique des textes que l’on peut éviter que les personnes des pays conquis par l’islam ne supportent l’image horrifiante que produisent les crimes commis au nom de la loi islamique. Cette image devrait coller à la doctrine et non pas aux personnes.
Bref, en accord total, puisque j’écris les mêmes analyses depuis plus de dix ans maintenant. Des textes que les rédactrices de publications féministes ont presque tous refusés. Des textes qui me valent délation, mise délibérée en danger de mort, harcèlement, calomnies et menaces physiques, de la part de féministes et de juifs principalement. On n’est jamais si bien trahi que par les pourris de son propre camp.
Si vous ne devez lire que deux textes sur l’islam, lisez le livre de Zineb El Rhazoui, et l’article de Nonie Darwish intitulé «  Pourquoi les musulmans doivent haïr les juifs ». Nonie Darwish explique pourquoi sans antisémitisme, la religion islamique disparait. Vous comprendrez alors la dure situation de l’Etat d’Israel, état refuge des séfarades chassés de tous les pays islamisés.
 Enfin … vous aurez noté que Zineb El Rhazoui est publiée par les éditions Ring, cataloguées extrême droite elles aussi.  Aucun de ceux que Zinebl El Rhazoui appelle « les collaborationistes  français » ne souhaite certainement plus se compromettre en paraissant « proche » d’elle.

Elisseievna
Militante féministe

L'IVG, l'Etat et la petite PME performante ...


Très drôle le remue menage actuel sur l'IVG ...



Maya me disair qu'elle pensait qu'il y avait des " milliards" de $ " "derrière les sites antiivg", 
il fallait absolument une loi ultra répressive pour les empêcher d'être les premiers référencés ...

En réalité, sur le mode de la dénonciation, dans un article grotesque, le Monde fait savoir qu'il existerait un couple suspect, un homme menant plusieurs vie,  ... en fait simplement le fait que le site IVG net est dirigé par l'épouse du dirigeant d'une vaillante petite PME française d'informatique comptable, EBP 

IVG net a donc sans doute bénéficié du savoir faire d'une PME informatique, qui a pu l'aider à seulement bien referencer son site, ce qui doit lui couter quelques centaines d'euros, 

Un travail que ni le gouvernement ni le planning n'ont été fichus de faire ..

Le planning a une vaste bibliothèque ... que seules en pratique les parisiennes peuvent consulter facilement.

Croyant "dévoiler" sur le mode délatif, une sombre histoire, le Monde ne fait qu'apparaître le pot aux roses : 

soit à quel point en réalité les gouvernements se désintéressent de l'information des femmes,

une réalité que les féministes ont toujours critiqué ..

Le résultat est l''instauration d'une loi criminalisant " le  mensonge " ou la " l'information faussée ", une loi tres dangeureuse.

Au lieu de faire, d'apporter quelque chose, soi-même, on réprime les autres ... 

Ce mode de pensée est un boulevard pour les totalitarismes.


Terra Nova, co-fondée par un pédophile, et promotrice de la GPA ...



Lorsqu'un des fondateurs d'une association, un "think thank" est condamné pour pédophilie, et que cette même organisation défend l'exploitation de mères porteuses, on peut se dire que le mépris des partisans de la "GPA" pour les enfants est de plus en plus évident ...

Le titre du rapport de Terra Nova préconisant une GPA "encadrée" est un poème : " L'accès à la parenté " ...http://tnova.fr/rapports/acces-a-la-parente-assistance-medicale-a-la-procreation-et-adoption

Dans la série de " l'accès aux corps des autres " ... on ne peut pas être plus clair : c'est ma jouissance, mon moi d'abord, et concernant les bébés, le vagin des femmes etc, la seule question est : " comment y accéder ? "

Monstrueux.

en face de cette vision, une vision radicalement opposée, sans doute insuffisante pour atteindre ses propres buts, - pas assez féministe c'est le moins que l'on puisse dire - mais infiniment plus respectueuse des êtres humains, la vision exposée tout récemment dans  un livre bref et par là lumineux, par Stéphanie Bignon




Christophe Bejach, l’un des fondateurs de Terra Nova, condamné pour pédopornographie à Londres



"Небесные кони" : Ахалтекинцы

Quand le " Roi absolu " n'imaginait même pas que l'on s'en prenne à ses enfants



De toute l'histoire des Tsars depuis Vladimir le Radieux, je ne vois pas qui s'en serait pris aux enfants d'un criminel. Dans l'histoire des rois de France non plus.

Ce fut Louis XVI qui paya pour les raisins verts de ses pères, de plus en plus pourris par leur appétit de domination des femmes, de domination au sens large ... pourris au sens littéral, morts en puanteur.

Ce père n'imaginait même pas que l'on puisse s'en prendre à des enfants. Son testament est pathétique, réellement.


Philippe Ier de France

Louis VI de France

Marie de Breuillet

Philippe VI de France

Charles V le Sage

Charles VI le Fol


Jean Fouquet : Agnès Sorel.

Charles VII

Louis XI

François Ieer


Diane de Poitiers.

Henri II

Charles IX

Henri III

Henri IV (1553 - 1610)

Liste regroupant les liaisons reconnues historiquement et celles attribuées par la légende populaire3 :

Louis XIII (1601 - 1643)

Amours purement platoniques :

Louis XIV (1638 - 1715)

Louis XV (1710 - 1774)




Louis XVIII

Charles X