Memo sur le Judaisme



De 880 avJC à 70 apJC, les premiers Etats d'Israel n'ont jamais fait d'autres guerres que des guerillas de frontière. Israel a été envahi, ses temples détruits, mais n'a jamais été impérialiste, et n'a jamais fait de guerre au nom de la religion ( sauf peut etre le récit biblique de la bataille pour Canaan, mais les hébreux étaient alors des "sans terre" réfugiés dans le désert ).

L'absence du moindre impérialisme est une conséquence de la doctrine juive.

Selon la bible, dieu proposa sa loi à tous les peuples, seul le peuple hébreu s'engagea à la suivre : dieu s'engagea à le protéger, mais ne prit aucune mesure punitive contre les peuples qui avaient choisi de ne pas suivre sa loi, et bien sur il ne demanda en aucun cas au peuple hébreu d'intervenir autrement qu'en tâchant d'étudier et d'observer, lui, sa loi sans l'imposer aux autres.

Pour le judaisme, il n'y a aucune obligation de se convertir au judaisme pour voir son "âme sauvée", les seuls commandement que les non juifs auraient l'obligation de respecter sont ceux dit de Noé : ne pas tuer, ne pas voler, pas d'inceste, ne pas arracher un membre d'un animal vivant, établir des tribunaux, pas d'idolâtrie, pas de blasphème.

On peut contester en tant que laicard l'interdit de l'idolâtrie et du blasphème, mais il faut rappeler que lorsque la bible juive parle de l'idolâtrie comme d'une abomination, elle parle presque à chaque fois des sacrifices humains d'enfants qui y étaient alors associés, alors que lorsqu'elle parle des statuts du père d'Abraham, elle se contente de se moquer de sa croyance en des objets impuissants ...

On comparera avec les préceptes conquérants de l'islam et le fait qu'en 100 ans d'existence, l'empire arabe s'étendait de la Perse au Caucase et au nord de la Libye ...

Reconquista égale Shoah ?


Passagères du " Saint Louis " 1939

au moment où des intellectuels pétitionnent en se demandant si les musulmans d'europe ne devront pas bientôt porter une "étoile verte", rappelons leur cette évidence :
à supposer même que cela puisse arriver, les musulmans d'europe ne courraient pas le moindre risque car à la différence des juifs d'europe, tels ceux du paquebot Saint Louis, repoussés même des USA et du Canada en 1939, ils auraient plus de 50 Etats musulmans pour les recueillir ... 50 Etats dont la plupart persécutent les chrétiens et ont liquidé les juifs.





Doit il rester tabou de s’interroger sur la dangerosité pour la démocratie, pour les non musulmans, compte tenu de cette doctrine de mort, d’avoir une présence de musulmans en Europe,
sur la reconquête à réaliser,
sur le fait que des partisans de la charia aient le droit de vote,

faut il continuer à écouter leur odieux chantage à la comparaison avec les juifs, alors que les juifs des années 30
étaient et sont toujours un tout petit peuple dans le monde,
et une petite minorité en Europe,
qui n’avait aucune protection et ne pouvait menacer strictement personne,
contre qui les antisémites ont du inventer des faux ( "les protocoles des sages de sion") pour imposer l’idée qu’ils voudraient dominer le monde, (faux calomnieux toujours diffusés dans le monde musulman),

alors que les musulmans sont membres d’une "oumma" de plus d’un milliard de personne,
possédant plus de cinquantes Etats richissimes en énergie,
et que leur doctrine de conquête universelle, par le sabre entre autres, est exposée au vu et su de tous dans le coran et les "hadiths" ?

Ne doit on pas plutôt écouter tous ces "ex-musulmans", ou simplement toutes ces personnes nées dans des familles musulmans sans partager cette foi, (qui bien sur aiment leur famille), qui nous conjurent de défendre notre démocratie, tout comme le faisaient des résistant allemands tels Klaus Mann ( qui a combattu dans les armées alliées contre l’Allemagne) ou Marlène Dietrich,

car sans la démocratie, sans des pays LIBRES, ces esprits libres ( qui nous disent pour certains " à votre place, je m’expulserais de votre pays par mesure de sécurité" ou "je ne peux plus les voir - ces musulmans barbus ou voilées"), sont tout simplement menacés de mort par la loi islamique et n’auront nulle part où se réfugier si la démocratie tombe ou faiblit trop ici ...

TEXTES :
La terreur dans le Coran 8:60, 33:26, 8:12, 3:151, 8:67

8:60 Contre eux préparez vos forces au maximum de votre puissance, y compris des montures de guerre, pour frapper de terreur les ennemis, d'Allah et vos ennemis, et d'autres encore, que vous ne connaissez peut-être pas, mais qu'Allah connaît. Quoique vous dépensiez pour la cause d'Allah, vous sera remboursé, et vous ne serez pas traités injustement.

8:12 Souviens-toi que ton Seigneur inspira les anges (avec le message): "Je suis avec toi: Affermis les Croyants: Je vais instiller la terreur dans le coeur des Non-Croyants: Tranche-leur le cou et coupe-leur les doigts."

3:151 "Bientôt Nous placerons la terreur dans le coeur des Infidèles, parce qu'il ont adjoint des compagnons à Allah, ce pourquoi Il n'a envoyé aucune autorité: leur habitation sera le Feu: Et le mal est la maison des mécréants!"

33:26 "Et ceux du Peuple du Livre qui les ont aidés - Allah les a jetés à bas de leurs forteresses et a placé la terreur dans leurs coeurs. (Ainsi) tu as tué certains, et fait prisonniers d'autres."

("tu as tué certains": Spécifiquement plus de 600 hommes décapités en une seule occasion à Medine en 627)
Sirat Rasoul Allah, Ibn Ishaq :
"L'apôtre d'Allah emprisonna les Qurayza à Medine pendant que des tranchées étaient creusées place du marché. Ensute il fit venir les hommes et les fit décapiter de telle sorte qu'il tombaient dans les tranchées. Ils furent amenés en groupe, et parmi eux était Kab, le chef de la tribu. En nombre, ils atteignaient six ou sept cents, bien que certains affirment qu'ils étaient huit ou neuf cents. Tous furent éxécutés."

Coran 33:21 "Vous avez certainement dans le Messager d'Allah un beau modèle (de conduite) pour quiconque dont l'espoir est dans Allah et le Jour Final, et qui engage beaucoup dans l'Adoration d'Allah."

Coran 8:17 "Ce n'est pas vous qui les avez tués; C'était Allah: quand tu lança (la poussière), ce n'était pas ton acte, mais celui d'Allah: afin de tester les Croyants par un test gracieux de Lui: car Allah est Celui Qui entend et sait."

Sahih Bukhari Volume 4, Livre 52, Numéro 220:
Abu Huraira a narré:
L'Apôtre d'Allah a dit, "J'ai été envoyé avec les mots les plus courts porteurs des sens les plus larges, et j'ai été fait victorieux par la terreur, et quand je dormais, les clés des trésors du monde me furent amenées et remises en main propre."
Abu Huraira a ajouté: L'Apôtre d'Allah a quitté le monde et maintenant vous, le peuple, réclamez ces trésors.

autres textes coranique contenant des appels à la haine: les non-musulmans sont assimilés aux plus vils des animaux 8:55, 95:5, 98:6, à des singes: 2:65, 7:166, à des porcs 5:60, à des chiens 7:176, considérés comme "impurs" 9:28, "pervers" 3:110, et des appels au meurtre: 2:191-194, 9:5, 9:29, 4:89. la mort au combat est considérée comme un "martyre": 9:111.

Tolérance pour tous les SM et autres "sports" ...


A Lebanese child cries as he is cut in the head during Ashoura day in the southern market town of Nabatiyeh, Lebanon









Cilice






Le "Deux poids deux mesures" règne aussi en matière de SM.

Le SM "cul" serait le summum de la libération, le SM "religieux" chrétien serait le summum de l'obscurantisme.

Pourtant, que dit le fondateur de l'opus dei (http://www.opusdei.fr/art.php?p=13381) : " " si nous cherchons continuellement à plaire à Dieu dans nos petits combats personnels — sourire quand on n'en a pas envie ! je t'assure que, par moments, un sourire coûte plus qu'une heure de cilice —, nous évitons par là de donner prise à l'orgueil (...)"

Quant au jeûne, que préconisaient les religions au moment de l'année où les provisions venaient à manquer, que vilipendent tant tous les marchands de substituts de repas et autres méthodes payantes de régime sophistiqués, il est une méthode de la "médecine naturelle" - attention : à pratiquer sous suivi médical -, et fut par exemple utilisé ... par l'armée soviétique à grande échelle pour lutter contre une épidémie.


video

Sérieusement : toutes les pratiques sado maso sont des pratiques dangereuses, toutes sans exception.

On peut y inclure les "sports extrêmes", qui eux sont non seulement dangereux et couteux pour leurs adeptes, mais de plus pour tous les secouristes auxquels nos "aventuriers" demandent sans complexe de risquer eux mêmes leur vie pour les sauver, quand ils se sont mis en danger pour la seule recherche de sensations fortes.

Non, je n'ai pas encore dit "décadence"...

L'Europe meurt de la fin des Lumières



"Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières." Emmanuel Kant


Les Lumières consistaient à condamner le recours aux seules croyances et à la seule autorité morale d'un clergé, et à exiger de chacun qu'il apprenne et réfléchisse par lui même.

L'Europe meurt d'avoir perdu l'exigence des Lumières.
Les Européens refusent d'acquérir des connaissances sur l'islam.
Ils refusent de soumettre le préjugé selon lequel l'islam est une religion respectable et une croyance à respecter, à l'examen de la connaissance du contenu de ses textes.
Ils estiment que la "tolérance" n'a nul besoin de la "connaissance" et en particulier de la connaissance dans le domaine théologique, comme si les deux pouvaient être indépendant l'un de l'autre, comme si la tolérance avait besoin de ... l'ignorance.

Certains intellectuels en arrivent au point de se référer uniquement, pour parler de l'islam, à ce qu'en disent ... son clergé et ses partisans. Voir l'audition de Elisabeth Badinter, qui interrogée par un parlementaire sur ses affirmations selon lesquelles la burqa ne serait pas un précepte religieux, répond qu'elle n'a pas les connaissances requises dans ce domaine et qu'elle s'est basée uniquement sur les affirmations de la Mosquée de Paris :

http://militant.over-blog.net/article-extraordinaire-audition-d-elisabeth-badinter-contre-l-a-burqua-40666008.html
" Mme Élisabeth Badinter : N’étant pas une spécialiste de l’islam, je n’ai pas qualité pour traiter rigoureusement de ses rapports avec le salafisme. Ce que j’en ai dit correspond à ce que j’ai entendu en dire M. Boubakeur et d’autres hautes autorités religieuses musulmanes, à savoir que le port de la burqa n’est pas un commandement religieux mais une tradition et qu’un travail pédagogique s’impose pour le faire savoir. J’ai d’ailleurs fondé un grand espoir sur ces déclarations, considérant que si les autorités religieuses musulmanes les plus qualifiées prenaient les choses en mains, tout allait s’arranger. J’ignore où elles en sont exactement, mais j’ai le sentiment que les choses sont difficiles et que, dans le même temps, de nombreux blogs d’ici et d’ailleurs s’attachent à enraciner l’idée que l’on serait en train de stigmatiser la communauté musulmane."

Autrement dit, autant croire l'ambassade allemande d'Hitler, par crainte de passer pour un nationaliste antiboche.

(Notons de plus qu'il n'est pas difficile de savoir "où en sont les autorités religieuses musulmanes les plus qualifiées" et M. Boubakeur : http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-10-28/lutte-contre-le-voile-integral-boubakeur-c-est-trop-tard/920/0/389785
Pour lui, LUTTE CONTRE LE VOILE INTÉGRAL "C'est trop tard".)
Voir aussi le cas de telle intellectuelle (agrégée de philosophie s'il vous plait, défenseuse des droits des femmes et lesbiennes s'il vous plait, le summum de l'avancée idéologique sans doute ...), énonçant sans complexe, que bien qu'elle soit incompétente en matière de théologie, islamique ou autre, elle était capable d'affirmer qu'il ne fallait pas contester la compatibilité entre islam et démocratie :
Autrement dit : " je ne sais rien de l'islam, mais je peux dire ce qu'il ne faut pas en dire ". Je ne sais rien mais je dirais tout. Je ne sais rien du sujet mais je suis compétente pour le traiter et même pour dénoncer ceux qui oseraient en parler d'une façon critique, ceux là eûssent ils eux une parfaite connaissance dudit sujet ...
Voilà à quel point de régression de la méthode l'occident en arrive. Autant consulter les voyants vaudous et les astrologues pour déterminer l'attitude à avoir face aux revendications islamiques !

Pire, les juges en viennent à estimer qu'ils n'ont nul besoin de connaître les faits pour juger et appliquer leurs lois.

Ils en viennent à confondre connaissance de la loi civile et connaissance de la loi religieuse, et à refuser de connaitre la seconde sous prétexte de n'appliquer que la première, alors que pour appliquer la loi civile, il faudrait savoir quels sont les faits, et donc, lorsque ces faits incluent des éléments de la loi religieuse, connaitre celle ci en tant qu'élément des faits.

Le syllogisme juridique qui est que "telle catégorie de fait a telle conséquence juridique, les faits de la cause relèvent de cette catégorie, donc les faits de la cause autant telle conséquence juridique " nécessite en effet une prise de connaissance de tous les éléments des faits. Lorsque les faits sont des propos tenus au sujet d'une idéologie, il faut, pour les connaître, connaître également l'idéologie ou au moins les éléments de l'idéologie auxquels ces propos se réfèrent.

Or voilà ce que refusent les juges européens.

Ainsi les juges du procès du Père Samuel à Charleroi (Belgique), en 2008, ont ils refusé d'entendre les islamologues qui se proposaient de venir témoigner.
Ainsi les juges du procès du philologue Jussi Halla-aho en Finlande, en 2009, ont ils refusé d'entendre parler de l'islam prétendant que " la logique et la rationalité ne sont pas essentiels dans une discussion relative à la religion ".

Tout est dit : ainsi il suffit de nommer une idéologie religion, pour échapper à toute critique basée sur la logique et la rationalité.
Echapper à la logique et la rationalité au profit du religieux ou présumé tel sans plus d'examen : voilà bien la définition même de la sortie des Lumières et du retour à l'obscurantisme en Europe.

sur le cas de Jussi Halla-aho : voir article ci dessous.

Finland : a filologist condemned for attempt to religious peace



See interview with Jussi Halla-aho:
http://europenews.dk/en/node/26316

See the biography of Jussi Halla-aho:
http://jussi.halla-aho.com/indeng.html

PhD - linguist, slavist

It should be noted that, as in the trial of Father Samuel, the judges felt they had no need to know the truth of the facts set forth by Jussi Halla-aho about Islam, to implement Finnish law on religious peace: see interview Part 1.

Just as the French judges have taken no account of the contents of Islam to determine if the request of Fanny Truchelut was discriminatory or not.

In other words, the European judges, about Islam, shrink from the knowledge content of the texts of reference of this ideology, and act as if they had to take the axiom that it should be respected regardless of its content. (Respected to a point that they do not require for Christianity about which satire is accepted more readily, even if it may be offensive to Christians.)

It is as if the European judges, refused to come out of a bias, a blind belief, which suggests that "Islam is good in itself, can be only good and respectable": indeed the European judges refuse absolutely to take seriously knowledge of Islam in order to see what are the facts and whether or not the content of the texts of Islam is an respectable ideology or a barbaric ideology.

The Finnish decision was particularly surprising that judges rely on the notion of violation of religious peace, to condemn criticism of a religion ... which absolutely prohibits religious peace and requires a religious fight until total victory of Islam.

Europe is dying of willful blindness, and declining at the level of obscurantism, by denying any knowledge that would reveal facts stressful for its indigenous inhabitants.

FInland : Un philologue condamné pour "atteinte à la paix religieuse "



Voir l'interview de Jussi Halla-aho :
http://europenews.dk/en/node/26316

Voir la biographie de Jussi Halla-aho :
http://jussi.halla-aho.com/indeng.html


PhD - linguist, slavist

Il est à noter que, comme dans le cas du jugement du Père Samuel, les juges ont estimé qu'ils n'avaient nul besoin de connaitre la véracité des faits énoncés par les propos de Jussi Halla-aho sur l'islam, pour appliquer la loi finlandaise sur la paix religieuse : voir interview partie 1.

De même que les juges français n'ont tenu nullement compte du contenu de l'islam pour déterminer si la demande de Fanny Truchelut était discriminatoire ou pas.

Autrement dit, les juges européens, concernant l'islam, reculent devant la connaissance du contenu des textes de référence de cette idéologie, et agissent comme s'il fallait tenir pour axiome qu'il faudrait la respecter quel que soit son contenu. (La respecter à un point qu'ils n'exigent d'ailleurs pas pour le christianisme dont on admet plus aisément la satyre, aussi blessante qu'elle puisse être pour les chrétiens.)

Tout se passe comme si les juges européens, refusaient de sortir d'un préjugé, d'une croyance aveugle, qui voudrait que "l'islam en soi est bon, ne peut être que bon et respectable" : en effet les juges européens refusent absolument de prendre connaissance sérieusement de l'islam afin de voir quels sont les faits et si, oui ou non, le contenu des textes de l'islam en fait une idéologie respectable ou une idéologie barbare.

La décision finlandaise est d'autant plus surprenante que les juges font appel à la notion de violation de la paix religieuse, pour condamner la critique d'une religion ... qui interdit absolument toute paix religieuse et oblige à un combat religieux jusqu'au triomphe total de l'islam.

L'Europe meurt d'ignorance volontaire, et régresse au niveau de l'obscurantisme en refusant toute connaissance qui ferait apparaître des faits angoissant pour ses habitants autochtones.

Nos intellectuels ne veulent plus de la démocratie


Il est triste de lire certains noms sous un tel texte. Un-e intellectuel-le devrait se réjouir de tout débat, et se faire fort de convaincre, se réjouir que des propos qui lui paraissent faux soient énoncés et d'avoir ainsi l'occasion de les démentir.

A quatre reprises dans leur pétition ils parlent de "vivre ensemble" : "les valeurs du vivre ensemble" , " cultiver le vivre ensemble ", " un vivre ensemble trop fragile ", " les fondements de notre vivre ensemble " : pourquoi s'avèrent ils donc incapables de nous expliquer pourquoi il faut tout à coup nommer "vivre ensemble" ce qui était jusqu'à présent nommé : la paix civile et le respect de la loi, et pourquoi la paix civile est elle autant malmenée depuis que tant de gens en France se réclament de l'islam et de l'afrique ?

Mais nos intellectuels n'ont pas d'arguments à opposer à nombre de ceux qui s'inquiètent de l'islam ou de l'arrivée de populations illetrées par centaines de milliers, ils ne savent que les invectiver, et depuis qu'ils parlent, si nombreux, comme les Suisses, ils ne savent que demander que l'on fasse taire la population.

Le raisonnement tenu par ces intellectuels est terrifiant : parler de l'islam serait dissimuler un racisme anti-arabe, le racisme est un délit, dont cette parole doit être interdite et sanctionné.

Voici Orwell dans toute sa splendeur au grand jour : " le débat c'est le fascisme " " la vigilance antitotalitaire c'est le crime " ...

Le Président de la République avait tenté un coup plutôt filou : une catharsis, faire parler les gens pour leur faire croire qu'ils sont écoutés et leur faire oublier d'agir ; lui et son entourage tablait sur le fait que le peuple soit incapable de penser en dehors du discours des élites intellectuelles médiatisées et se rangerait à leur avis après quelque éclaircissement ...
Un tel pari montre l'ignorance abyssale de la réalité vécue par la population, qui n'a nul besoin d'"avoir fait polytechnique" pour s'apercevoir que dans le discours des élites censé parler de cette réalité " y'a comme un défaut ...".
Le procédé de Sarkozy avait beau être filou, il respectait au moins dans la forme la règle du jeu démocratique. Est ce par opposition à Sarkozy que les signataires de gauche se révèlent prêts à jeter la démocratie à la poubelle ? On aimerait presque le croire. Mais il est évident que non : pour eux le peuple doit être muselé, et c'est tout. Voilà donc la nouvelle identité de la France qui apparait au grand jour : une France dont l'élite trahit.
Il ne reste plus qu'à attendre de voir le sort qui sera réservé à toutes ces belles âmes quand " une catégorie entière de la population" a qui "la figure du musulman" leur aura imposé sa vision du " vivre ensemble", à la mode coranique.

http://www.liberation.fr/societe/0101609703-arretez-ce-debat-monsieur-le-president

«Arrêtez ce débat, Monsieur le Président !»

«Depuis le 2 novembre 2009, la France a été entraînée, malgré elle, dans les tourments d’un débat sur l’identité nationale. (...) les débats sur l’identité nationale sont apparus comme des espaces de libération d’une parole raciste, prompte à remettre en cause, de façon insidieuse ou explicite, la légitimité de la présence sur le sol national de catégories entières de la population.
(... ) Propos violents envers les immigrés et leurs enfants, vision caricaturale des «jeunes de banlieue», obsession autour de la figure du musulman comme euphémisation d’un racisme anti-arabe qui n’ose plus s’exprimer en ces termes: voilà quelles semblent être les principales réflexions qui émergent des réunions tenues sur le territoire. (...)
Face à cette réalité qu’il est inutile de vouloir camoufler, il est tout aussi inutile de sortir la carte du «peuple dont l’expression est légitime». Car, dans notre pays comme dans toutes les grandes démocraties, le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit. À cet égard, les propos racistes tenus dans des réunions organisées par les préfectures sont d’autant plus graves que l’Etat vient apposer sa légitimité à l’expression de pensées qui n’ont pas lieu d’être dans l’espace public. (...)

parmi les premiers signataires:
Clémentine AUTAIN, co-secrétaire de la fondation Copernic; Josiane BALASKO, cinéaste; Ghaleb BENCHEIKH, théologien; Pierre BERGE, président de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent; Jane BIRKIN comédienne; Philippe CASTEL, porte-parole de l’Inter-LGBT; Christian CHARRIERE BOURNAZEL, bâtonnier de l'Ordre des avocats du barreau de Paris; Laurent FABIUS, ancien Premier Ministre, député; Eric FASSIN Sociologue Marek HALTER, écrivain; Anne HIDALGO, première adjointe au maire de Paris; Lionel JOSPIN, ancien Premier ministre; Corinne LEPAGE, députée européen; Jacky MAMOU, président du Collectif Urgence Darfour; Mohamed SIFAOUI, journaliste; Dominique VOYNET, Sénatrice - Maire de Montreuil;

le droit d'être angélique ...


Souche Machine 21 Déc 2009

" Au fait, ce qui explique une certaine judéoirritabilité de la part de certains Françaises ou Français non judéophobes et vis-à-vis d'un Tout-Paris idéologique depuis mai 1968, c'est l'absence depuis trente ans de hauts-parleurs juifs français pro-armée française, pro-terroir français, pro-identitée française, pro-patrimoine Clovis et Francs etc., alors que paralllèment, durant ces mêmes décennies ces citoyens ont au-contraire entendu la révolte et le renvoi grandiloquent vers "les heures les plus sombres", de la part de toutes les personnes médiatiques et politiques juives (dsk, bhl, dray, attal, fabius, cohn-b, gluck & co.) qui, systématiquement prennaient parti contre toute voix sus-nommée et ont été de véritables complices idéologiques d'un nombre certains de meurtres, viols, agressions, vols, incendies, émeutes, fraudes, escroqueries etc. du continent Afrique envahisseur contre l'espace public et le système administratif et fiscal des femmes et des hommes Français, nourris à la "tolérance" et à l'"antiracisme" à sens unique (puisque le simple fait d'exprimer de ne pas être attiré par le patrimoine afro-oriental aurait fait reconstruire des camps d'extermination...), jusqu'à ce que Ilan Halimi rende ces "Justes" plus nuancés.
Or, ce qu'il faut expliquer, c'est d'une part que des Français juifs ont autant eu le droit d'être cons, angéliques que n'importe quel autres compatriotes de la gôôôche et leur descendance juive ne les ont pas rendu davantage coupables que leurs compatriotes Français non-juifs. D'autre part, les Francais juifs patriotes (dits "beaufs" puisque civiques, humbles et de bon sens patriotiques) sont autant silencieux et sont restés autant naturellement bouches-bées que n'importe quel autre de leur compatriotes jusqu'aux émeutes historiques de 2005, qui signèrent l'irréversible réveil et reconquête. Tous ensemble! Lobby juif et fachos! :)))"

http://www.libertyvox.com/phpBB/viewtopic.php?f=5&t=937&start=75


Voir aussi :
FEDERATION DES ANCIENS COMBATTANTS JUIFS DE FRANCE
Union des Engagés Volontaires et Anciens Combattants Juifs
Monument aux morts de Verdun, à Fleury-devant-Douaumont
Et en Allemagne : http://www.anciencombattant.com/article.cfm?id=106157
ps : il fut un temps où André Glucksmann tançait ses auditeurs juifs, en leur annonçant que leur silence face aux drames vécus par les tchètchènes aura des répercussions en retour sur eux ... certes, il n'est jamais bon de faire silence sur quelque drame que ce soit, mais alors pourquoi le silence sur les horreurs infligées par ces mêmes tchètchènes aux soldats russes, sur les jihadistes tchètchènes, pourquoi tancer les juifs pour ne pas s'occuper d'un drame pour lequel l'information était difficile à réunir, alors que de la part de ces mêmes tchètchènes on ne se souvient pas avoir entendu beaucoup de condoléances pour les attentats et bombardements contre les civils israeliens ...

Faites des crêches pas des casernes !



On juge une société sur ses choix.


Paris préfère financer pour 20 millions des "centres culturels" et autres casernes de l'islam, fermer le musée de Montmartre, ... pendant les parents de jeunes enfants doivent fuir Paris faute de place en crèches entre autres et que les femmes sont poussées à avorter par crainte panique de ne pouvoir élever convenablement leur enfant.
Deux tiers des enfants de moins de 3 n'ont pas de place en crèche dans la capitale ! Comment ne pas paniquer à l'idée d'avoir un enfant, à moins d'avoir une nombreuse famille autour de vous qui peut vous aider ou des moyens financiers élevés et surs ? Et que l'on ne réponde pas que toutes les familles ne veulent pas de la crèche, car même des mères qui gardent elles mêmes leurs enfants ont besoin une partie de la journée au moins de pouvoir faire garder leur(s) enfant(s) ou un de leurs enfants par d'autres personnes.


David ALPHAND - 07 juillet 2009

Conseil de Paris : Bertrand DELANOE rate son "crèche-test"

Voici le texte de mon intervention ce matin dans le débat organisé au Conseil de Paris sur la politique de la Petite Enfance :
"Monsieur le maire,
Mes chers collègues,
(...) Dans le secteur automobile, pour tester la solidité d’un véhicule, on procède à un crash test. Pardon de vous le dire, Monsieur le maire, mais VOUS vous avez raté votre CRECHE TEST !
(...) Les chiffres, validés à l’unanimité par la mission, sont accablants. 76.240 enfants de moins de 3 ans à Paris… pour 28.274 places d’accueil disponibles. Près de 2 enfants sur 3 ans sont donc, dès le départ, laissés sur le bord du chemin de l’offre d’accueil.
(...) Ajoutez à cela une gestion terriblement défaillante. Un système informatique, baptisé LUCI, qui plante régulièrement, au point que les directrices de crèches en sont condamnées à ressortir leur bon vieux cahier à spirales pour prendre les inscriptions. Un calvaire ! LUCI s’est transformé en Lucifer !
Désemparé devant les innovations technologiques, l’Exécutif parisien ne parvient pas plus à coordonner les initiatives sur le terrain. (...)
Les enfants sont une chance merveilleuse pour Paris, une richesse inestimable. Ne laissons donc pas leurs parents abandonnés à eux mêmes ! Ne laissons pas les familles dans la galère ! Ne laissons pas les jeunes couples fuir Paris faute d’une place en crèche !"

Pétition pour les structures d'IVG


4 semaines
9 à 12 semaines
http://orta.dynalias.org/petition-structures-ivg/home
L'IVG est une situation d'urgence, maintenir des structures proches est nécessaire si l'on ne veut pas pousser des femmes à renoncer à l'IVG ou à procéder à des avortements tardifs ...
Vidéo sur l'embryon ou foetus du premier trimestre :
http://www.enfant.com/grossesse/1er-trimestre/voyage-in-utero-1er-trimestre.html
Images de la vie utérine :
http://www.materneo.com/index/index-maternite-vie-foetale.htm
http://www.materneo.com/mater/40semaines/foetus/index-foetus.htm

Amis musulmans, vos prières nous font insulte.


Amies musulmanes, vos voiles nous font insulte, vos tissus masquant le visage sont discourtois ...













Dans toute prière musulmane, doit être prononcée la « fatiha » le premier chapitre (« sourate ») du coran. Or celle-ci parle des « égarés » et de « ceux qui ont encouru la colère de dieu », qui sont selon les commentateurs islamiques, raisonnant par rapprochement avec d’autres passages du coran relatifs aux « égarés » et à « ceux qui ont encouru la colère de dieu », les chrétiens comme « égarés » et les juifs comme « ceux ayant encouru la colère de dieu », dont certains ont été transformés pour cela « en singes et en porcs ».
Ces commentateurs sont ils des « intégristes », des membres de « sectes », pratiquant des « dérives » de l’islam ? Pas du tout. Selon le père de Dalil Boubaker, Si Hamza Boubakeur, tous les commentateurs du coran font la même interprétation de ce passage, même si lui à titre personnel en préfèrerait une autre.
Dans toute mosquée, dans tout aéroport réservant une place pour les prières musulmane, dans tout centre culturel musulman diffusant le coran et son apologie sans vision critique, ce sont ces insultes envers les chrétiens et les juifs, qui sont répétées et martelées encore et encore … Cette répétition est encore pire qu’un « enseignement du mépris », c’est un véritable conditionnement, un modelage des cœurs et des émotions, un dressage à la haine.
Voilà pourquoi il faut dire à nos « frères et sœurs » en humanité, musulmans : vos prières nous font insulte. Voilà pourquoi nous ne voulons pas de vos mosquées, de vos lieux de prières, de vos centres culturels qui ne font que l’apologie de la haine anti-chrétienne et antisémite de Mahomet, et de sa justification du massacre pur et simple des polythéistes et des athés.

Nous avons bien conscience qu’un croyant sincère musulman et né en France, se trouve dans une situation difficile, pris entre son dogme et le conflit qui en résulte avec les Français – je veux dire les français pleinement français c'est-à-dire ceux qui ne font pas d’abord allégeance à une « communauté » islamique, qui s’estime meilleure que la majorité des Français catholiques ou athés, et qui s’estime en droit à terme de leur imposer sa loi.
Mais que ce musulman sincère s’en prenne à ses aieux, et remette en cause ses textes, qu’il s’interroge sincèrement sur le contenu de sa foi, sur les ordres que lui donnerait son dieu, et s’il est vraiment croyant, qu’il se demande donc si suivre de tels ordres, ne le mènera pas tout droit en enfer.

Nous avons conscience aussi que derrière ces jérémiades sur les lieux de culte « indignes », sur l’ « islamophobie » existent aussi consciemment ou inconsciemment, une véritable volonté de domination et de colonisation de la part de pas mal de personnes issues des pays musulmans, qui se servent de l’islam comme moyen d’y parvenir.
Cette volonté est exprimée froidement parfois : ainsi une auditrice témoigne après une émission de Daniel Mermet, France-Inter, septembre 2009 :
•«Un jeune homme me montre sa carte d’identité française et me dit « Ça, ce n’est qu’un papier. Je suis algérien. Vous êtes restés 130 ans chez nous. S’il faut porter la barbe pour vous éliminer tous, je porterai la barbe."
Ou bien l’on peut lire : http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/article-35052877.html - extrait du blog du maire de Bagnolet :
ahmed le 11 août "Un jour on sera suffisament et la on verra bien qui repoussera les autres a la mer."
yazid le 11 août : « salam merci le maire vous soutener les musulmans c bien , vous inquieter pas un jour inch allah la france sera musulman et yora plu de probléme avec la police passe que elle sera auci musulman . »
Cette volonté transparait aussi évidemment dans toutes les revendications de discrimination dites positive qui ne sont qu’une demande de privilège en faveur des personnes issues de pays musulmans, dans toutes les revendications de mosquées, de cimetières musulmans, de finance islamique, qui ne sont que des débuts d’application de la loi islamique en France, permettant un assujettissant par la force des Français d’origine.

L’argument le plus mis en avant pour justifier ces revendications, est que les Français auraient péché par colonisation et discrimination. Cet argument est pour une large part de mauvaise foi car les mêmes revendications sont émises envers des pays qui n’ont jamais eu de colonies comme les pays nordiques, le Canada ou l’Australie. Quant à la colonisation et la discrimination, si elles ne se justifient pas, elles s’expliquent au moins par les guerres et agressions incessantes depuis l’invention de l’islam, de la part des musulmans et des pays musulmans contre les non musulmans et leurs Etats, agressions incessantes auxquels les non musulmans ont finit par répliquer par une occupation de pays musulmans, ( eux –mêmes étant pour l’essentiel des pays conquis par l’islam !), et par une méfiance et l’application d’un principe de précaution bien compréhensibles envers les personnes adhérant à une idéologie aussi conquérante et violente.
L'erreur qu’a commise la France et l’Europe, a été d’accepter sur son territoire la venue de personnes issues de pays musulmans, et donc [ mis à part ceux et celles qui justement, qu'elles ou ils soient de familles musulmane ou chrétienne ou autres, sont venus en France pour fuir le développement de l'islam dans leur pays ], attachés à l’idéologie de l’islam. A l’époque, l’islam paraissait une vieillerie en perdition et les Européens pensaient que le monde allait soit vers un socialisme à visage humain soit vers un capitalisme à visage humain, qui feraient oublier les vieux obscurantisme et leurs « guerres saintes ».
Il est commun de dire que la France devrait maintenant construire des mosquées « par respect » pour ces personnes à qui elle a permis d’arriver. Mais c’est une déduction complétement fausse. La France a donné une opportunité à ses personnes. Ces personnes sont dans une situation moralement difficile du fait que leur « religion » les met en porte à faux vis-à-vis des Français, certes, mais cette difficulté résulte uniquement de leur propre doctrine, la France n’y est pour rien, et ne leur doit rien à ce titre, et certainement pas de les entretenir dans l’adhésion à une idéologie qui justement les mets dans une telle situation. Si les personnes aujourd’hui musulmanes veulent vivre en harmonie avec les Français et le reste de l’humanité, elles n’ont qu’une véritable issue : quitter l’islam, soit pour une autre religion, soit pour un déisme, soit pour l’athéisme. Si elles veulent éviter de voir les réactions logiques de méfiance des Français envers une doctrine qui prône leur asservissement, si elles veulent éviter d’être tiraillée entre les « ordres d’allah » d’ être « dur avec les mécréants autour de vous », et de réduire « les gens du livre » au statut de dhimmi et le souhait de vivre paisiblement avec leurs compatriotes, les personnes aujourd’hui musulmanes n’ont qu’une issue : partir vivre dans les pays musulmans.

Ami(e)s musulman(e)s, vous qui êtes sincèrement croyants, nés en France, nous comprenons très bien dans quelle situation difficile vous êtes, pris entre les liens familiaux qui vous rattachent à une tradition hostile aux Français et votre attachement au seul pays que vous connaissez vraiment, la France, mais nous ne pouvons que vous dire que la solution est de faire face à la réalité : vos prières nous font insulte, une très grande part de votre foi, celle qui consiste à suivre la législation de votre « dieu », nous fait insulte, nous menace et est déjà la cause d’agressions et de meurtres abominables sur notre terre. Alors à vous de voir ce que vous préférez : votre foi et votre dieu, ou vos amis qui ne sont pas musulmans.

La Laideur comme intimidation

Si au moins nous étions envahis par des "chinois" ...




" Le rève dans le pavillon rouge " roman de Cao Xueqin (1723-1763)

"Le Dit du Genji" roman de Murasaki Shikibu ( XIe siècle)







Mais non, nous voyons se multiplier la Laideur dans l'habillement et la coiffure :
http://www.ripostelaique.com/Les-integristes-infestent-l.html
http://charlieenchaine.free.fr/?+Petillon-et-Cabu-interroges-sur+
Cabu : " Pour l’élection de Miss Monde au Nigeria, fin novembre 2002, qui avait causé la mort de deux cents personnes au cours d’émeutes provoquées par des islamistes intégristes, j’avais dessiné Mahomet en mafieux, verre de cognac et cigare à la main, en parrain de l’élection de ’Miss sac à patates’, dans Charlie Hebdo."
La Laideur dans l'architecture qui jure avec l'harmonie des paysages français :
http://www.islamisation.fr/ 03.12.2009 "Un islamiste syrien référence de la Grande mosquée de Strasbourg" " cette verrue architecturale et idéologique."

" Je vous demande de respecter le peuple suisse"

video

Nos pseudos élites qui ne connaissent rien à l'islam ou nous mentent sur l'islam pour des raisons d'intérêt PERSONNEL, se permettent d'insulter le peuple "autochtone", qui lui, commence à subir les méfaits des adeptes de l'islam et voit l'évidence, à savoir que plus rien ne le protège de ces méfaits et leur amplification.

Les militants/ envahisseurs musulmans ( je n'inclue nullement sous ce terme les nombreux "musulmans" qui respectent les français d'origine et souhaitent vivre paisiblement ici , c'est à dire tous ceux qui n'appliquent pas les préceptes conquérants de l'islam) imposent un tribut aux autochtones sous forme d'allocations pour nourrir leurs enfants et leurs prêcheurs de haine, et sous forme de construction de leurs "casernes"(les mosquées) et centre "culturels" de propagande de haine, ils tuent et tabassent des passants, des vieux, des commerçants, des opposants à l'islam, ils violent des femmes, ils brûlent et saccagent les bâtiments publics et privés, ils traitent les autochotones de sous-chiens, ils sont tellement nombreux que la police n'ose plus les en empêcher ...

Ces faits, ce rapport de force, ces liens avec l'islam sont tellement visibles que toute personne sensée peut le voir, et en déduire qu'il faut s'en prendre à la cause du mal, qui est l'islam. Voilà pourquoi le peuple suisse dit, courageusement, malgré les menaces de représailles, "oui" à l'interdiction des minarêts.

Aujourd'hui le grand rabbin de France écrit : http://www.lefigaro.fr/editos/2009/12/03/01031-20091203ARTFIG00019-minarets-l-europe-doit-changer-son-regard-sur-l-islam-.php
" Aujourd'hui, il nous faut agir afin que les Européens - et pas seulement les Suisses - changent d'opinion sur l'islam. ... Une partie de l'action est à mener ici en Europe. Une autre partie est du ressort des pays musulmans. Il serait illusoire d'espérer ici des résultats massifs, sans changement visible là-bas.

Et oui : QUAND des "changements visibles" apparaîtront dans les pays musulmans, SI cela arrive un jour, nous pourrons peut être envisager de changer d'opinion sur l'islam. Mais TANT que ces "changements visibles" n'apparaissent pas ni dans les pays musulmans, ni dans le comportement des musulmans immigrés, nul n'a le droit de nous empêcher de nous défendre contre l'islam et ses méfaits auquel il pousse ses adeptes.