Samantha, boxeur thailandais de 40 ans



13 ans


video


Selon certains il faudrait juger Polanski d'après la mentalité - sans doute préhistorique - des années 70 ...

Oui en effet, nous avons vu avec horreur, des idées que l'on espérait mortes et enterrées depuis 30 ans, ressurgir dans la bouche ou sous la plume de nos plus renommés intellos ou politicards :

" Elle l'a cherché cette petite salope aguicheuse, cette "lolita" !"

" Ces filles qui fantasment le viol ou l'inceste, comme l'explique Herr Doktor Freud"


Avis à tous les saligauds : allez au diable et sans vaseline.

http://soseducation-leblog.com/2009/10/17/le-ministre-de-leducation-sexuelle/

Voir vidéo sur Matzneff à Apostrophes : tout l'esprit de l'époque où Beauvoir signait pour des pédophiles ...









Le Monde du 26 janvier 1977
"Les 27, 28 et 29 janvier, devant la cour d'assises des Yvelines vont comparaître pour attentat à la pudeur sans violence sur des mineurs de quinze ans, Bernard Dejager, Jean-Claude Gallien et Jean Burckardt, qui, arrêtés à l'automne 1973 sont déjà restés plus de trois ans en détention provisoire. Seul Bernard Dejager a récemment bénéficie du principe de liberté des inculpés. Une si longue détention préventive pour instruire une simple affaire de "moeurs " où les enfants n'ont pas été victimes de la moindre violence, mais, au contraire, ont précisé aux juges d'instruction qu'ils étaient consentants (quoique la justice leur dénie actuellement tout droit au consentement), une si longue détention préventive nous parait déjà scandaleuse. Aujourd'hui, ils risquent d'être condamnés à une grave peine de réclusion criminelle soit pour avoir eu des relations sexuelles avec ces mineurs, garçons et filles, soit pour avoir favorisé et photographié leurs jeux sexuels.
Nous considérons qu'il y a une disproportion manifeste d'une part, entre la qualification de "crime" qui justifie une telle sévérité, et la nature des faits reprochés; d'autre part, entre la caractère désuet de la loi et la réalité quotidienne d'une société qui tend à reconnaître chez les enfants et les adolescents l'existence d'une vie sexuelle (si une fille de treize ans a droit à la pilule, c'est pour quoi faire?) La loi française se contredit lorsqu'elle reconnaît une capacité de discernement d'un mineur de treize ou quatorze ans qu'elle peut juger et condamner, alors qu'elle lui refuse cette capacité quand il s'agit de sa Vie affective et sexuelle. Trois ans de prison pour des caresses et des baisers, cela suffit. Nous ne comprendrions pas que le 29 janvier Dejager, Gallien et Burckhart ne retrouvent pas la liberté."
Ont signé ce communiqué :
Louis Aragon, Francis Ponge, Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Judith Belladona, docteur Michel Bon, psychosociologue, Bertrand Boulin, Jean-Louis Bory, François Chatelet, Patrice Chéreau, Jean-Pierre Colin, Copi, Michel Cressole, Gilles et Fanny Deleuze, Bernard Dort, Françoise d'Eaubonne, docteur Maurice Erne, psychiatre, Jean-Pierre Faye, docteur Pierrette Garrou, psychiatre, Philippe Gavi, docteur Pierre-Edmond Gay, psychanalyste, docteur Claire Gellman, psychologue, docteur Robert Gellman, psychiatre, André Glucksmann, Félix Guattari, Daniel Guérin, Pierre Guyotat, Pierre Hahn, Jean-Luc Henning, Christian Hennion, Jacques Henric, Guy Hocquenghem, docteur Bernard Kouchner, Françoise Laborie, Madeleine Laïk, Jack Lang, Georges Lapassade, Raymond Lepoutre, Michel Leyris, Jean-François Lyotard, Dionys Mascolo, Gabriel Matzneff, Catherine Millet, Vincent Montail, docteur Bernard Muldworf, psychiatre Négrepont, Marc Pierret, Anne Querrien, Grisélédis Réal, François Régnault, Claude et Olivier Revault d'Allonnes, Christiane Rochefort, Gilles Sandier, Pierre Samuel, Jean-Paul Sartre, René Schérer, Philippe Sollers, Gérard Soulier, Victoria Therame, Marie Thonon, Catherine Valabrègue, docteur Gérard Vallès, psychiatre, Hélène Védrines, Jean-Marie Vincent, Jean-Michel Wilheim, Danielle Sallenave, Alain Cuny.
mai 1977
Lettre ouverte à la commission de révision du Code pénal, qui évoque la confusion des actes commis sur des moins de 15 ans par des adultes ou par des mineurs de 15 à 18 ans et exige que cette «infraction» ne soit plus un crime et qu'on tienne compte «essentiellement du consentement du mineur».
Signée par : Françoise Dolto, Louis Althusser, Jacques Derrida, André Glucksmann, ...
NB - Le texte intégral et la liste des signataires ne sont pas en notre possession.
Libération, mars 1979
mars 1979, pour soutenir Gérard R., un pédophile qui attend depuis dix-huit mois son procès, une lettre publiée dans la page Courrier de Libération accuse la «morale d'Etat»: «Ce que vise l'ordre moral, c'est le maintien de la soumission des enfants-mineur (e) s au pouvoir adulte.»
L'auteur de la lettre appelle les lecteurs, en particulier les femmes, apparemment rétives, à signer le texte suivant: «L'amour des enfants est aussi l'amour de leur corps. Le désir et les jeux sexuels librement consentis ont leur place dans les rapports entre enfants et adultes. Voilà ce que pensait et vivait Gérard
R. avec des fillettes de 6 à 12 ans dont l'épanouissement attestait aux yeux de tous, y compris de leurs parents, le bonheur qu'elles trouvaient avec lui.» Au bas de ce texte, 63 signatures. Parmi elles, Pascal Bruckner, Georges Moustaki, Christiane Rochefort et d'autres, plus attendus ou moins connus. (L'Express, 7 mars 2001)



"Prostitution et traite des êtres humains, enjeux nationaux et internationaux", sous la direction de Mélanie Claude, Nicole LaViolette et Richard Poulin, Les éditions l’Interligne, Collection « Amarres ».

Extrait : "En Thaïlande, la prostitution d’un enfant engendre des revenus d’environ 6 281 bath par mois. Devant ce pactole, en apparence facilement gagné, il n’est pas surprenant d’assister à un exode rural. En effet, les habitants des régions pauvres des pays se déplacent vers les lieux touristiques dans l’espoir d’obtenir un meilleur revenu. À quel prix ? On sait que la Thaïlande détient le record du plus grand nombre d’abus sexuels commis par des étrangers. On sait en outre que des enfants sont devenus toxicomanes à l’âge de neuf ans, que d’autres ont été violés ou enchaînés aux lits pour éviter qu’ils ne s’évadent.”

J’appelle ignorants et incompétents ceux qui donnent des leçons "anti-préjugés" aux critiques de l’islam


J’appelle ignorants et incompétents ceux qui donnent des leçons "anti-préjugés" aux critiques de l’islam

mardi 8 juillet 2008, par Elisseievna



Voici quelques jours, lors d’une émission de télévision, un spectateur demandait à propos des revendications faites au nom de l’islam : : « Je ressens ces demandes comme une agression et un rejet de la France, de ses lois et de sa tradition laïque. Suis-je raciste ? ». Une journaliste lui répondit « Si vous savez faire la différence entre une demande intégriste et liberticide, et une demande simplement culturelle ou religieuse, non, vous ne l’êtes pas. Si vous pensez que c’est une histoire d’immigration et d’invasion, oui, vous l’êtes. »

Moi, descendante de minorité persécutée au nom de la religion et de la race, moi militante anti-raciste et « anti-fasciste » de toujours, moi qui ai étudié les textes de l’islam, j’affirme ce qui suit.

Selon le coran et tous les savants de l’islam, le dieu des musulmans a dit (1), après que Mahomet ait égorgé par centaines les derniers juifs de la ville qu’il gouvernait, Médine : « Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre ralliés aux factions. Il a jeté l’effroi dans leurs coeurs. Vous avez alors tué une partie d’entre eux et vous avez réduit les autres en captivité » (Coran sourate 33 versets 26 et 27). Ce dieu a dit ceci après avoir recommandé aux musulmans de suivre le « beau modèle » de Mahomet : « En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Dieu et au Jour dernier et invoque Dieu fréquemment. » (Coran 33/21).

Mahomet a dit avant de mourir : « J’expulserai les Juifs et les Chrétiens de la Péninsule arabique, je n’y laisserai que les Musulmans ».

Dès lors oui, c’est directement sur le modèle de Mahomet que Oum Kalsoum chantait en 1967, dans tout le monde arabe : « Egorge, égorges, le Juif, que sa tête roule dans le désert et tu vaincras ».

Selon le coran et tous les savants de l’islam, Mahomet et les musulmans ont reçu de dieu l’ordre de combattre jusqu’à ce que la loi islamique domine le monde.

Mahomet a dit : « Il m’a été ordonné de combattre jusqu’à ce que la religion entière soit à Allah. »

« Dieu a dit » : « Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Dieu n’aime pas les transgresseurs ! » (Coran 2/190-186). « Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association [le fait de ne pas être strictement monothéiste] est plus grave que le meurtre. (…) » (Coran 2/191-187). « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Dieu seul. S’ils cessent, [ aux conditions énoncées par le Coran 9/29, voir ci dessous ] donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. » (Coran 2/193).

« Dieu a dit » encore : « Les vrais croyants sont seulement ceux qui croient en Allah et en son messager, qui par la suite ne doutent point et qui luttent avec leurs biens et leur personne dans le chemin d’Allah. Ceux là sont les véridiques. » (Coran 49/15). « Certes, Dieu a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier de Dieu : ils tuent, et ils se font tuer. (…) » (Coran 9/111). « Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez que Dieu est avec les pieux. » (Coran 9/123).

Mahomet a dit : « Le paradis est à l’ombre des sabres », et : « J’ai du à la terreur que j’inspirais à mes ennemis, la victoire ... ».

La conviction du bon droit et de la supériorité des musulmans ( sinon dans un premier temps des Arabes) leur vient du coran lui même : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Dieu. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. » (Coran 3/110), « Dieu ne permettra pas aux incrédules de l’emporter sur les croyants » (Coran 4/141).

Il leur vient aussi de leur chef, le Führer de l’époque, car Mahomet a dit : « L’islam domine et n’est pas dominé. »

L’impérialisme est un commandement de l’islam : ce n’est pas une option pour les musulmans, c’est l’ordre du Législateur selon l’islam : c’est à dire Dieu, « Allah ».

Ceux qui défendent la théorie d’un « jihad » purement défensif, n’ont pas encore su nous expliquer pourquoi en un siècle, les califes étendirent leur empire de l’Atlantique à l’Indus, pourquoi ils assiégèrent Rome en 846 et y pillèrent les basiliques Saint Pierre et Saint Paul, détruisirent le Saint Sépulcre en 1006, etc. Par contre on comprend un peu qu’après deux siècles de telles attaques, le Pape Urbain se décida à appeler à la croisade...

Dès lors : oui les revendications faites ici au nom de l’islam sont l’application pure et simple de la religion musulmane elle-même, l’application de son précepte d’imposer la loi islamique au monde entier.

Oui l’islam est une idéologie violente et fanatique, impérialiste et génocidaire depuis ses débuts. Il n’y a pas de doctrine islamique modérée, il n’y a que des personnes censées être musulmanes et qui ont un comportement « modéré » parce qu’elles n’appliquent pas ou ne connaissent pas les préceptes de l’islam.

Oui l’islam pousse ses adeptes (ce qui ne signifie nullement que tous suivent ces préceptes) à un comportement de colonisateurs et d’envahisseurs, traitant les autochtones en esclaves quand ils ne les massacrent pas :

« Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez que Dieu est avec les pieux. » (Coran 9/123). « Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies. » (Coran 9/29).

Oui les revendications faites au nom de l’islam viennent dans leur quasi totalité d’immigrés et de leurs enfants, issus de pays musulmans, dont l’idéologie islamique justifie un comportement d’envahisseurs colonisateurs (étant précisé qu’un musulman d’origine européenne ou de quelque origine que ce soit, a exactement la même obligation du jihad.)

Et oui, ce sera de pire en pire au fur et à mesure qu’eux et leurs descendants seront plus nombreux en Europe et dans le monde libre, car leur dieu a dit, selon le coran et tous les savants de l’islam :

« Ne faiblissez pas ! Ne faites pas appel à la paix quand vous êtes les plus forts ... » (Coran 47/35).

Dès lors, oui grâce à la collaboration de ceux qui appliquent la loi islamique en interdisant de critiquer l’islam et de le faire connaître tel que ses textes montrent qu’il est, la prophétie du coran (2) s’avèrera probablement juste : quand les musulmans seront une assez forte minorité, ils vaincront, à cause de notre ignorance :

« Ô Prophète, incite les croyants au combat. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents ; et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas. » (Coran 8/65).

Mahomet a dit « la guerre est ruse, tromperie ».

Appeler à la paix lorsque l’on n’est pas assez fort, fait partie de ces ruses, c’est ainsi que Mahomet a réalisé « Al Fath » (Coran sourate 48 « La victoire éclatante »), la conquête de la Mecque, après avoir dans un premier temps conclu un traité de paix avec les Mecquois en leur demandant uniquement ...de le laisser pratiquer un acte de foi : venir faire le pèlerinage trois jours par an à la Mecque.

Le voile et les barbes ne sont rien d’autre que l’équivalent des croix gammées pour l’islam, une doctrine qui fut nazie bien avant le nazisme ( Mahomet a non seulement appelé à l’ « Islam über Alles" mais a dit : « L’heure du jugement n’arrivera pas avant que vous n’ayez combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! voilà un Juif derrière moi, tue-le ! » et « Tout juif qui vous tombe sous la main, tuez-le. »). Des ex-musulmans (3) le disent clairement, mais ils et elles se heurtent au mur des « gens qui ne comprennent pas. ».

Un magistrat et professeur de droit musulman égyptien écrit : « Dieu a prescrit le jihad contre ceux qui s’opposent à la diffusion de l’islam. ». Ainsi, venir pleurer qu’on nous empêche de « pratiquer notre religion » en s’opposant au voile, fait partie des ruses de guerre. La persécution judiciaire des enseignants, employeurs ou commerçants qui s’opposent à cet acte de diffusion de l’islam qu’est le port du voile, s’inscrit bien dans le cadre du « jihad fi sabil Allah » pour que la religion entière soit à Allah, pour que la loi d’Allah s’applique partout...

Pour ma part, j’appelle « assimilés racistes » ceux qui pratiquent le négationnisme des menées (idéologiques et pratiques) génocidaires de (« de », pas « des ») musulmans contre les juifs, et autres populations autochtones (berbères, arméniens, serbes, indiens ...) commises au nom de l’islam, doctrine de haine des non-musulmans.

Doctrine qui condamne les « associateurs » (ceux qui ne sont pas monothéistes strictes) à la mort et donc au terme de la conquête, à l’extermination, qui qualifie les Juifs de fils ou descendants des chiens et des porcs ,(4) déshumanisation dont on sait qu’elle est la première étape des génocides, qui ordonne d’humilier les chrétiens et juifs en leur faisant payer tribut ... etc.

Enfin j’appelle ignorants, fats et incompétents, ceux qui donnent des leçons « anti-préjugés » aux anti-islam, (qu’ils taxent de racistes), en ...colportant les mensonges par omission des défenseurs de l’islam. Ils citent les phrases « Pas de contrainte en religion » (Coran 2/256) « A toi ta religion, à moi ma religion » (Coran 109/6).

Mais pour le coran il n’existe pas « des » religions, il n’existe qu’une « Religion » et une seule, et un seul dieu, « Allah » ( c’est la profession de foi musulmane, la Shahada).

Les ignorants ignorent que la phrase « pas de contrainte en religion » vient d’un verset qui rappelle la condamnation à l’enfer de ceux qui ne croient pas en Allah, qui fut « révélé » pour répondre favorablement à une demande des Juifs de Médine à un moment où Mahomet avait besoin de leur alliance, mais selon les savants de l’islam, ce verset fut ensuite abrogé par le « Verset du Sabre » (Coran 9/5), quand il eut nettoyé Médine desdits frères « des singes et des porcs » (5) ...

Les ignorants ignorent aussi que la phrase « A toi ta religion, à moi ma religion », fut un refus opposé par Mahomet à un Arabe de la Mecque qui, selon la coutume tolérante de l’époque, lui proposait d’échanger durant un an leurs religions respectives.

Le « combat dans le sentier d’Allah » est permis non seulement par la ruse et par les armes, mais également par « les biens et la langue » . Nul doute que la corruption explique l’ « aveuglement » de certains idiots utiles de l’islam (6). Nul doute d’un autre côté que des musulmans sincères et raisonnables espèrent mener simplement par la prédication, l’émigration pacifique (sur le modèle de l’épisode de l’émigration en Abyssinie ) et la démographie, la conquête islamique.

Notre Riposte doit d’abord être celle-ci : au sujet de l’islam, « Ose penser [ et lire ] par toi-même, telle est la maxime des Lumières. »

Elisseievna

Militante féministe antitotalitaire.

-1- : Selon la doctrine islamique, le coran est la parole de dieu au style direct, ainsi lorsque l’on cite le coran, on fait précéder cette citation par « Dieu a dit : ».

2- : Cette stratégie est explicitement prônée par Alya Izetbégovic, ex Président de la Bosnie, dans son « Manifeste islamique ».

3- : Chadortt Djavann explique : « Pourquoi le voiles est si important pour les islamistes : sans le voile, le système islamique ne peut exister, car le voile à lui seul résume et diffuse la vision du monde islamique et fait appel à la nécessité des lois des mollahs qui doit régenter toute la vie de tous les musulmans de chaque instant. » http://youtube.com/watch ?v=P3A-CDgTHDg&feature=related . « Ce système islamique est pire que le fascisme et le nazisme car il veut régenter la vie individuelle dans les domaines les plus intimes. Et le fascisme religieux, quel qu’il soit, est le pire des fascismes car il revendique sa légitimité de la divinité ... La critique en soi est un sacrilège ... Aujourd’hui on fait des comparaisons entre le fascisme islamique et le nazisme, mais c’est pire ... » http://youtube.com/watch ?v=9Z4Wgs4hFxc&feature=related

4- : Coran (5/60) : « Voulez-vous que je vous indique la pire des sanctions auprès de Dieu ? C’est celle qui est réservée à ceux que Dieu a maudits, à ceux qui ont encouru Sa colère et dont Il fait des singes et des porcs [ c’est à dire les Juifs selon les savants de l’islam], et à ceux qui adorent des idoles ! Voilà ceux qui sont voués au plus misérable des destins, ceux qui sont les plus éloignés du droit chemin ! », Coran (62/5) : « Ceux qui ont été chargés de la Thora et qui ne l’ont point observée sont pareils à un âne pliant sous le poids de livres sans en tirer aucun profit. C’est là l’exemple détestable donné par ceux qui traitent de mensonges les versets de Dieu. Mais Dieu ne guide point un peuple inique. »

5- : Sans oublier que l’islam a un fonctionnement de secte : la sortie est interdite, l’apostasie est un crime, qui selon la majorité des savants de l’islam est punie de mort. Coran (4/89, traduction Si Hamza Boubakeur) : « S’ils apostasient [ tournent le dos (tawallaw)], appréhendez les et tuez les partout où vous les trouverez. Ne choisissez parmi eux ni ami ni auxilliaire. ». Mahomet a dit : Celui qui change pour une autre la vraie religion, qu’on le tue ! »

6– : Quant aux autres idiots utiles, qui refusent d’étudier sérieusement l’islam, ils feraient bien de relire les Proverbes : « Jusqu’à quand, insensés, haïrez vous le savoir ?... Assurément la rebellion des niais les perdra, et la fausse quiétude des sots causera leur ruine. » « Quand éclatera votre épouvante, pareille à la tempête, et votre malheur, tel qu’un ouragan, quand fondront sur vous détresse et angoisse [ la Sagesse dira : ] « Qu’ils se nourrissent donc du fruit de leur conduite, qu’ils se rassasient de leurs résolutions ».

POST SCRIPTUM :

courrier reçu par Riposte laique :


Islam et islamisme
Je suis algérien,vivant en Algérie.Je suis de culture algérienne et sans aucun complexe vis à vis de l’occident.Mon père était du FLN et ancien combatant .Je précise mon identité pour éviter d’être accusé d’assimilé ou je ne sais quoi. Vivre en pays islamique est un cauchemar quotidien.Chaque jour est une perte d’espoir,une aberration de plus,un non sens...Cette religion est plus que totalitaire,elle est con,absurde.On doit se soumettre totalement, sans condition, à un Dieu terriblement jaloux des autres Dieux,impitoyable ,sinon c’est l’enfer éternel.Les dogmes de cette religion vous isolent définitivement des autres êtres humains non musulmans.L’islamisme ressemble à l’idéologie nazie dans sa haine absolue envers l’autre,du juif,du chrétien,du mécréant.... J’étais musulman jusqu’au jour où j’ai commencé à réfléchir en voyant les massacres du FIS et du GIA.Depuis j’ai compris que cette religion de bédouins incultes et prédateurs est fausse et ne peut donner que le malheur aux humains.Devenu totalement athée j’ai peur pour la France,ce pays que j’aime bien,qu’il devienne comme cette Algérie peuplée de fous d’Allah .Mon Algérie à moi est morte,assassinée par l’intégriste islamique. Il faut combattre les islamistes comme vous avez combattu les nazis ,il y va de votre survie en tant d’occidentaux et d’hommes libres et sains d’esprit.
Ydjek

Taslima Nasreen : nouvelle interview par Alexandre del Valle



http://blog.alexandredelvalle.com/archives/295-Entretien-exlusif-avec-Taslima-Nasrin.html


A la différence de prétendu-e-s antiracistes, ou de prétendus anti "essentialistes", qui se rendent complices des musulmans militants en dressant des actes d'accusation de "racisme", contre les opposants à l'islam, Taslima Nasreen n'hésite pas un instant à condamner l'islam lui-même - et d'ailleurs toutes les religions avec ... mais elle précise que seuls les partisans de l'islam l'ont menacée de mort pour avoir critiqué leur religion.




A. D. V. — Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, basé à Genève, a &eac ute;mis une résolution le 27 mars 2008 qui limite la liberté d’expression en cas d’« islamophobie ». Comment réagissez-vous à cette initiative ?
T. N. — Cette résolution fut une très mauvaise nouvelle pour moi. En condamnant le « blasphème » et en tentant d’assimiler la critique des religions à la « diffamation » ou au « racisme », ce texte signe purement et simplement l’arrêt de mort de la liberté d’expression — une liberté d’autant plus fondamentale que c’est d’elle que découlent toutes les autres formes de liberté.

A. D. V. — Ne doit-on pas limiter la liberté d’expression en cas d’atteinte grave à la dignité des croyants ?
T. N. — Non. Il ne doit pas y avoir de limites à la liberté d’expression. La lutte contre l’« islamophobie » est un instrument politique au service des fondamentalistes islamistes. Elle vise à faire taire les personnalités qui défendent la laïcité et qui dénoncent les crimes de l’islam et surtout de l’islamisme. Étonnamment, alors qu&r squo;il est permis critiquer le christianisme, le judaïsme, l’hindouisme, le bouddhisme et des centaines de « ismes », l’islam, lui, est intouchable !
Or sans liberté de blâmer, aucun progrès n’est possible dans les sociétés islamiques. On ne devrait ressentir aucune crainte à risquer d’être qualifié d’« islamophobe ». La critique de l’islam n’est pas uniquement nécessaire pour les non-musulmans ; elle l’est surtout pour les musulmans eux-mêmes. Tous ceux qui se proclament « pro-musulmans » et qui aiment les peuples de l’islam ne devraient pas encourager les musulmans à adopter des lois anti-femmes fondées sur la religion. Les peuples des États musulmans devraient, au contraire, se battre pour la laïcité et la sécularisation, et s’employer à dissocier la religion de l’État.


Sur le même thème :
LETTRE D'UN ALGERIEN , EX MUSULMAN, A RIPOSTE LAIQUE :


Islam et islamisme
Je suis algérien,vivant en Algérie.Je suis de culture algérienne et sans aucun complexe vis à vis de l’occident.Mon père était du FLN et ancien combatant .Je précise mon identité pour éviter d’être accusé d’assimilé ou je ne sais quoi. Vivre en pays islamique est un cauchemar quotidien.Chaque jour est une perte d’espoir,une aberration de plus,un non sens...Cette religion est plus que totalitaire,elle est con,absurde.On doit se soumettre totalement, sans condition, à un Dieu terriblement jaloux des autres Dieux,impitoyable ,sinon c’est l’enfer éternel.Les dogmes de cette religion vous isolent définitivement des autres êtres humains non musulmans.L’islamisme ressemble à l’idéologie nazie dans sa haine absolue envers l’autre,du juif,du chrétien,du mécréant.... J’étais musulman jusqu’au jour où j’ai commencé à réfléchir en voyant les massacres du FIS et du GIA.Depuis j’ai compris que cette religion de bédouins incultes et prédateurs est fausse et ne peut donner que le malheur aux humains. Devenu totalement athée j’ai peur pour la France,ce pays que j’aime bien,qu’il devienne comme cette Algérie peuplée de fous d’Allah .Mon Algérie à moi est morte,assassinée par l’intégriste islamique. Il faut combattre les islamistes comme vous avez combattu les nazis ,il y va de votre survie en tant d’occidentaux et d’hommes libres et sains d’esprit.Ydjek

Sur le même thème :
Ma réponse au texte de Pierre André Taguieff publié dans Riposte laique n°105

http://www.ripostelaique.com/Preface-du-livre-de-Matthias.html
Réponse à Pierre-André Taguieff,

P-A. Taguieff écrit : « On connaît la formule de l’illusion islamiste : « L’islam est la solution ». À force d’en interdire la critique, c’est une tout autre formule qui risque de s’imposer aux non-musulmans : « L’islam est le problème ». Avant qu’il ne soit trop tard, il faut réaffirmer, avec les musulmans « éclairés », que seul l’islamisme est le problème. »
Il se trompe parce qu’il parle en sociologue ou historien, et non en juriste/théologien du droit islamique.

On peut dire (en sociologue ou historien) que les « mouvements islamistes » sont le premier problème, et pas « l’attitude du musulman de base » qui s’intitule « musulman parce qu’il est « né » de parents musulmans, (du moins cette attitude n’est pas le problème jusqu’au moment où son inertie en fait un outil des premiers). Mais on ne peut pas dire (en théologien/juriste) que les textes islamiques fondamentaux et leurs jurisprudence reconnue elles-mêmes, n’édictent pas une idéologie et des normes dangereuses, incompatibles avec la paix et les droits humains, à l’instar d’autres fascismes ou religions barbares.

Il suffit de comparer le paragraphe de Taguieff avec la lettre que vous publiez dans le même numéro de l’algérien « musulman devenu athé » Ydjek, pour comprendre l’erreur et l’incohérence de Taguieff.
Ydjek, comme d’autres, est musulman « sociologiquement »… jusqu’au moment où il entreprend une recherche critique sur l’islam, et s’aperçoit que « l’islam est le problème », autrement dit, que la doctrine islamique, le droit islamique, de part son contenu spécifique, dresse les musulmans contre les autres êtres humains et constitue une prison totalitaire pour les musulmans de base eux-mêmes, placés sous la coupe des « islamistes ».

On ne peut pas à la fois défendre la « critique de l’islam » et affirmer qu’il faut prévenir que l’on conclut que « l’islam est le problème ». La « critique de l’islam » amène toutes les personnes honnêtes, dans un temps plus ou moins long, quelle que soit leur origine, à s’apercevoir que l’islam est bien le problème, comme d’autres théories ou religions fascistes ou totalitaire l’ont été. Ainsi Magdi Allam, ainsi Taslima Nasreen, et d’autres.

A quel péril aboutira le fait de dire que « l’islam est le probleme » : à la situation apocalyptique (c’est ironique) que décrit Pascal Hilout http://www.ripostelaique.com/M-Sifaoui-un-ami-qui-a-tort-de.html, … un enterrement de première classe avec abandon des livres de l’islam sur un rang de nos bibliothèques historiques : « Et si cette grande religion meurt suite à cette opération, c’est qu’elle n’est plus viable. Comme nous ne sommes pas ingrats, nous lui réserverons une des plus belles places à côté des plus grandes figures de l’Histoire. Je crois que tous les musulmans finiront par en faire le deuil et n’en seront que plus libres et plus émancipés ».

Ce qu’il faut « avant qu’il ne soit trop tard », c’est que les démocrates se réveillent pour dénoncer l’islam et désislamiser chacuns respectivement leurs pays.

Elisseievna

Union Européenne : l'enfermement oligarchique

Pendant que les affaires de people et de société enterrent opportunément la question de la signature de Vaclav Klauss,

voici pour mémoire notre critique de la Constitution européenne reprise par le traité de Lisbonne,

ces institutions sont à mon avis de type oligarchiques et ouvrent la voie à la prise de pouvoir islamique institutionnelle :

http://www.c-e-r-f.org/europe-democratie.htm

http://www.c-e-r-f.org/europe-resume.htm

Lolita de Nabokov, faux porno, vraie dénonciation de la pedophilie


Maurice Couturier, qui a retraduit le livre en 2001, retrace l'histoire d'un succès à rebondissements:
«Nabokov estimait que "Lolita" était une bombe»
Par Antoine de BAECQUE
samedi 17 septembre 2005

Il y a cinquante ans, le 15 septembre 1955, paraissait à Paris, en anglais, dans une édition grivoise de couleur verte, Lolita de Vladimir Nabokov. Maurice Couturier, qui l'a retraduit chez Gallimard en 2001, retrace les premiers pas d'un des plus célèbres romans du siècle.
....
la pédophilie n'était pas le tabou d'aujourd'hui : «Il fallait souvent que je convainque mes étudiants que c'était mal», a dit Nabokov ! Il s'agit d'un des seuls livres qui soit plus choquant cinquante ans après sa publication : Lolita est de plus en plus sulfureux. Le livre aurait plus de mal à passer aujourd'hui face aux associations familialistes.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=324307


http://www.randomhouse.com/catalog/display.pperl?isbn=9780679728863

L'Enchanteur
de Vladimir Vladimirovich Nabokov, Dmitri Nabokov (Avec la contribution de), Gilles Barbedette (Traduction)
Première version (pour l'auteur, "première palpitation") de Lolita, écrite à Paris en 1939-1940.

de l'art de détourner la "non discrimination"

http://christinetasin.over-blog.fr/article-37059863.html (extraits)


... Le club de foot des musulmans de Créteil Bebel a refusé de jouer contre le Paris Football Gay. "A cause de leurs convictions..."

Ce n'est pas de l'homophobie, mais ils ont "des convictions", faut les comprendre. Ils ont le droit d'avoir des convictions, disent-ils.

... Il y a en France des tas de gens qui, par conviction, sont racistes, et refusent des logements ou des emplois à ceux qui ne sont pas blancs ou Français. Ils sont condamnés pour leurs convictions...

le président du club de Créteil Bebel .. [déclare ] «Nous avons nos convictions , n'a-t-on pas le droit de les affirmer ?» Citant les débats récurrents sur le voile islamique, la construction de mosquées, il conclut : «Je constate souvent que nous ne sommes pas dans la même catégorie de Français, nous n'avons pas les mêmes droits »"

.. Comment, ils n'auraient pas le droit de discriminer les homos ??? Mais c'est de la discrimination anti-musulman !!!
....


Si avoir des "convictions" sur l'homosexualité les amène à refuser de jouer contre ceux qui sont ou seraient homosexuels, cela signifie que ceux-ci ne sont pas des hommes et doivent être exclus de tout contact, de toute participation à la vie civile. C'est une violation délibérée de la loi française qui récuse toute discrimination liée au sexe ou aux choix sexuels.

...le Programme des Nations Unies pour le développement appelle à une immigration totale et sans entraves... L'histoire ne dit pas s'ils ont prévu une réserve pour les homos ou des chambres à gaz...