Homo-parentalité, machisme et marché




Le président du Beit Averim revendique la GPA :
cela me scandalise, en tant que féministe, en tant qu'adulte responsable des enfants, pour le coup la "GPA" oui est une abomination, et cette revendication n'aide pas à l'image des gays.

Ce qui est énorme c'est que l'homme journaliste ne pose aucune question là dessus. L'egalité, ce serait l'égalité. Ben non, les enfants ne naissent pas dans les choux, mais dans le ventre de leur mère.


 Le probleme est principalement le meme pour les hommes et les femmes : si on veut faire un enfant sans parent du sexe opposé, on fera un enfant malheureux par égoisme, voilà tout. Des orphelins heureusement il y en a peu, et il vaut mieux aider des tantes et oncles ou marrains parrains à les elever que de les faire elever par d'autres, surtout en les expatriant.

Le marché et l'égoisme ont completement corrompu le débat sur les familles homos. Sans ce marché, il y aurait bien plus d'enfants entre parents homos, hommes et femmes, sans médecin. Il y en a déja des vrais familles "homoparentales", coparentales, entre un gay et une lesbienne, mais les femmes sont incitées à se passer d'hommes et les hommes à exploiter et evincer les meres.

On flatte les illusions et les délires, pour "vendre" des pma et trafics d'enfant et de l'esclavage humain.


 o z LE JOURNAL DU SOIR 40e anniversaire de la Gay Pride : des milliers de personnes à la marche des fiertés à Paris Alain Beit, directeur de l'association de Beit Haverim dans Le Journal du Week-End | Samedi 24 juin 2017
40e anniversaire de la Gay Pride : des milliers... par i24news-fr

Aucun commentaire: